DzActiviste.info Publié le mer 23 Oct 2013

ELWATAN-ALHABIB 2013-10-23 21:00:00

Partager

Il parait que les Arabes ont des armées et des généraux…

Un orphelin syrien meurt de faim et de froid

 

 

 

 

afasdfas
fgdfhdg
L’orphelin avait un nom, Wassim Zekkour. Il avait un pays, la Syrie, détruite en quelques décennies, par la caste et les moukhabarat avant que le peuple ne se divise et ne se soulève. Il avait des parents, ils ont péri dans le bombardement des mercenaires de Bechar El Assad, le maudit. Wassim, errant dans un pays fragilisé et miné par des années d’injustice et de corruption, livré à lui-même, est devenu une carcasse bonne pour les charognards. Abandonné à même le sol, son corps se putréfie lentement. Les hommes sont occupés à faire la guerre ou ont peur de s’approcher de lui.
La gandoura de Wassim témoigne de la culture et de la religion qui l’a tué. Elle a un relent d’un monde de fous qui ne veut pas de la raison, de présidents qui ne veulent pas rendre le dépôt. Ses souliers sont le dernière odeur qu’il avait de son père et de sa famille. Leur héritage et leur dernière marque de tendresse. Un lambeau d’un amour disparu et d’une humanité en ruine.
Il paraît que l’Algérie a une armée… Foutaise! Nos enfants sont tous des Wassim en instance et nous sommes tous ses parents. La caste et les moukhabarate y travaillent. Ils y travaillent depuis que l’Algérie est née. Les Ferrari et les Lamborghini roulent allègrement dans Alger. Le luxe insolent est né au temps de rab Edzayer. Rabrab a amassé une fortune pendant la décennie noire, l’âge d’or des généraux «farine», «huile», «sucre»…, il compatit à la mort du général Smaïn, il assista à son enterrement et avait comme conseiller un officier supérieur du DRS. Aujourd’hui, il veut construire une université privée, un hôpital et d’autres choses encore pour nous… Nezzar s’en va en Suisse voir un psychologue qui le traite pour son amour du tabac. Bouteflika au Val-de-Grâce. Les généraux cachent leur butin. Le peuple se tait. Il regarde. Comme hier à Bentalha, une autre génération des Wassim se prépare. Les intellectuels…. Quels intellectuels ?
Eux sont des Égyptiens. Calcinés pour le salut du peuple. La doctrine des tyrans arabes. L’Égypte a un nouveau pharaon, aussi, mais pas encore une armée qui ne tue pas les enfants du peuple.
rtytryutu


Nombre de lectures: 370 Views
Embed This