DzActiviste.info Publié le jeu 24 Oct 2013

ELWATAN-ALHABIB 2013-10-24 22:15:00

Partager

9/11 Maps, l’outil ultime pour la recherche sur le 11-Septembre

Notre association a publié depuis sa création en 2007 des milliers d’articles et de vidéos sur chacun des aspects du 11-Septembre. Il manquait pourtant un outil afin de synthétiser la somme colossale d’informations collectées depuis des années afin qu’elles soient facilement exploitables par les spécialistes des différents domaines concernés.
C’est maintenant chose faite grâce au travail remarquable d’un membre de ReOpen911 qui a conçu, à destination des nombreux « chercheurs pour la vérité sur le 11-Septembre », le projet « 9/11 Maps » basé sur le logiciel Google Earth. Les outils informatiques disponibles nous permettent, non seulement de faire connaitre au grand public les nombreux faits qui mettent à mal la thèse officielle sur ces attentats, mais également de poursuivre les investigations là où les organismes officiels s’étaient arrêtés.

Ces 12 années écoulées depuis les attentats du 11 septembre 2001 ont vu deux Commissions, de très nombreuses études, rapports, livres, documentaires, et bien sûr le travail d’History Commons et de sa Timeline ; ils ont intégralement documenté ce qu’il se passa ce jour funeste.
A ce jour, des centaines de milliers de documents officiels ont été déclassifiés représentant une somme colossale de données en tous genres (vidéos, cartes, documents papier, audio, données radars, boîtes noires, etc.).
Les outils manquent cruellement afin de mieux classer, analyser ces données importantes. C’est dans ce but que fut créé 9/11 Maps, collectant les données issues du « Freedom Of Information Act » (centralisées par 911datasets.org). Ces photos, vidéos, cartes et la profusion de documents en tous genres ont abouti à la création d’un outil tout-en-un : 9/11 Maps – basé sur le logiciel Google Earth et ses formidables possibilités – permettant à chacun de visualiser tous ces documents dans l’espace et le temps pour une meilleure mise en perspective.
C’est en effet cette 4ème dimension qui permet de visualiser des événements comme s’ils se déroulaient sous vos yeux ; les données aériennes notamment permettent d’être suivies comme sur un écran radar.
Présentation des différentes données disponibles et les possibilités (non-exhaustives) offertes par 9/11 Maps.

9/11 Maps regroupe pour le moment :

  • Les Cartes essentielles
  • Les bâtiments 3D du World Trade Center
  • Près de 400 caméras ayant filmé les événements géolocalisées
  • Données Aéronautiques : incluant les bases militaires US, les données primaires et secondaires des radars, données des boîtes noires et trajectoires des 4 avions de ligne ainsi que de nombreux avions militaires (Air Force One, E4-B, chasseurs des bases d’Otis, Langley, McGuire…, C-130H), zones de contrôle aérien, ACARS, ELT et bien d’autres choses…
  • Données radars brutes, incluant le NEADS, SEADS, la FAA, les données filtrées des contrôleurs aériens (Radar Sort Boxes, RSB), les reproductions d’écrans radars…
  • Données Audio, incluant les appels téléphoniques des passagers, et pour l’instant quelques enregistrements du contrôle aérien.

Un nouveau répertoire est consacré à toute l’activité suspectée militaire autour des 4 avions détournés.
Ces appareils évoluant de manière synchrones appartiennent-ils aux exercices militaires – comme Vigilant Guardian – ayant eu lieu ce même jour ?
AAL77 Special Activity : Ces avions décollant pour la plupart de Floride remontent vers Washington D.C. puis volent en cercles, comme en attente, AVANT que l’ordre d’atterrissage forcé ne soit lancé à 9:45, provoquant bouchons et attentes.
Devant la synchronisation de ce « ballet » avec les avions détournés, on peut penser qu’une partie de ces avions sont militaires ; plus précisément, ils feraient partie de l’exercice mené ce jour-là à la fois en Floride et aux alentours de Washington D.C.
Remarquez comment l’aéroport de Richmond (VA) semble être au coeur de ce dispositif (Air National Guard Base, aéroport civil et militaire).

 UAL93 Special Activity : Dans cette troisième vidéo, les avions proviennent de l’ouest, et tous semblent interagir au passage du vol 93, la plupart du temps par paires ou groupes, comme s’ils étaient en formations.

Toronto’s Observers : Ces derniers vols, surnommés ici « observateurs » décollent tous de Toronto (Canada) les uns après les autres sans se suivre, mais s’approchent TOUS des 4 avions détournés.

Cumulés, tous ces vols (plus de 120) semblent suspects. Par leurs numéros de transpondeur, leurs aéroports de départ ou d’arrivée, les autres avions croisés (les 4 avions détournés, et les C-130, E-4B etc.) et surtout la synchronisation étonnante de ces formations devant les vols qui s’écraseront ce jour-là laissent songeur. Même si quelques-uns sont civils, d’autres sont d’apparence militaire (vols circulaires « stand-by », virages serrés…), et ne sont pourtant pas intervenus.
Une autre éventualité serait que les avions prétendument détournés étaient au coeur même de l’exercice Vigilant Guardian, ceci expliquant alors toutes ces évolutions en formations autour des 4 avions impliqués.
Faites-vous votre propre opinion en téléchargeant le fichier « 911maps.kml » et en observant de plus près ces avions suspects.

9/11 Maps est toujours en développement.

Visitez les sites de 9/11 MAPS : le Blog ou le Youtube ou le Twitter

Vincent Moreau – alias Aldwinn
Membre de l’association ReOpen911

* http://www.reopen911.info/11-septembre/9-11-maps-l-outil-ultime-pour-l…
URL de cet article 22985


Nombre de lectures: 246 Views
Embed This