DzActiviste.info Publié le ven 10 Jan 2014

ELWATAN-ALHABIB 2014-01-10 19:38:00

Partager

CENSURE. Hollande pleure après Closer et Dieudonné qui ouvre les yeux aux Français. 

 

 

Par Allains Jules

Publié le jan 10, 2014


ADDENDUM 13h : le spectacle « Le Mur » interdit à Tours.

Dii

Les sept pleurs du président Hollande, après le terrorisme d’Etat contre un noir, sont plutôt rigolotes, ce matin. François Hollande déplore les « atteintes au respect de la vie privée » et « examine des suites judiciaires » contre le magazine Closer. Ce dernier révèle, photo à l’appui, sa relation « adultère » supposée, avec l’actrice Julie Gayet. Nous n’avons pas vu les photos. Dans le même temps, Hollande valide la censure contre l’humoriste Dieudonné, privant 6000 personnes de la liberté d’expression. S’ils veulent interdire Dieudonné à priori, qu’ils interdisent aussi la Poste car, la femme de Jamel Debouzze, Mélissa Theuriau, reçoit des lettres d’insultes via la…Poste. 


#5 Parlez-nous de François : Julie Gayet par francoishollande


gayet
En dehors de tout cadre légal, l’humoriste Dieudonné a donc été interdit de faire son spectacle « Le Mur », à Nantes. Même les personnes les plus stupides, les plus bêtes, les plus naïves, bref, les nigauds, ont compris…La dérive totalitaire a franchi un nouveau palier  hier soir lorsque le Conseil d’Etat a été saisi dans la précipitation. En moins d’une heure, il a pu se réunir et a pu annuler, dans la foulée, une décision de la chambre administrative de Nantes. Justice expresse et surtout violation flagrante du droit. C’est dire que les membres du conseil étaient déjà réunis et attendaient juste l’arrêt de la Chambre administrative nantaise. Elle n’a donc pas pu statuer impartialement, qui plus est, un seul juge, qui n’est même pas sur le terrain et qui voit depuis Paris des risques de troubles à l’ordre public. Une négrophobie d’Etat qui ne dit pas son nom, validée par la couardise de la negresse de service Christiane Taubira.

Quand on sait que le lien vers la procédure dite « jurisprudence Dieudonné », sur le site du Conseil d’Etat était déjà desactivé avant que la décision du Tribunal administratif de Nantes ne soit connue, on peut aisément se dire que le joker de Valls-Hollande était préparé depuis belle lurette. Il y a donc bien quelque chose ou quelqu’un qui a empêché les Français de se renseigner sur la validité de la procédure, et par anticipation. C’est le comble. les soi-disant défenseurs de la liberté sont aux abris. Les fossoyeurs de la démocratie, ces mamamouchis de la liberté d’expression, osent même encore s’exprimer au lieu de raser les murs avec le faux grossier exécuté par le Conseil d’Etat. J’ai vu, hier, sur I-Télé, Alain Finkielkraut, crier sa haine de Dieudonné, avec une hystérie sans précédent face à Plantu. Quand on sait que ce dernier déclarait, après que les Martiniquais aient dit NON à l’agression contre l’humoriste, que « Les Antillais sont des assistés », vous aurez tout compris. Si Dieudonné est raciste, lui, c’est un bon raciste, puisqu’il est encore invité à la télévision et Dieudonné interdit.


Ils auront beau dire ce qu’ils veulent, Dieudonné avait raison, la liberté d’expression, en France, n’est reservée qu’à certains. « Au dessus, c’est le soleil ! », dit souvent l’artiste. Quand on sait que les gamins de l’Essonne, qui ont effectué une quenelle ont été exclus de leur lycée, on se demande où va la France ? Mais, le pire, c’est le mensonge médiatique véhiculé autour de l’humoriste. Après avoir fait sa pub nauséabonde, qui se révélait contre-productive, il ne fallait pas que les gens découvrent le pot aux roses, qui allait montré qu’il ne demande aucunément la mort de Cohen, qui a le droit de faire des listes, d’où cette interdiction qui n’est que de la censure déguisée, du racisme déguisée, sous prétexte de lutter contre le racisme. Foutaise ! Aujourd’hui, les mêmes médias scrutent l’aurevoir de l’humoriste à ses fans de Nantes. « salut nazi » se demandent-ils ? Quel acharnement ! Au lieu de poser les vraies questions, à savoir l’ouverture de la boîte de Pandore par le Conseil d’état, ils veulent encore lyncher un homme qu’ils veulent achever. Face à cette férocité blanche, fait des élites uniquement, Dieudonné gagnera, même s’il ne joue pas son spectacle « Le Mur », à travers la France. Il fait salle comble hors du territoire.

Dans un article intitulé « DICTATURE. La jurisprudence Dieudonné ou l’arbitraire au coeur du pouvoir !!? », nous disions déjà ce qui se préparait et nous avions raison. Le Conseil d’Etat croit certainement pouvoir protéger les libertés mais, fait pire, avec son arrêt liberticide qui va plutôt exposer les juifs. En effet, ils seront vus, si ce n’est déjà fait, comme les seuls qu’il ne faut pas critiquer. Car en effet, n’en déplaise aux esprits chagrins, Dieudonné critique toutes les communautés. Il n’y a que les autistes et ceux qui portent des oeillères pour refuser de voir la vérité vraie, celle dont Dieudonné a toujours montré…Il fallait passer par l’illégalité pour le censurer. Avec une fraude indescriptible contre un homme, parce que noir sans doute, insulté, brocardé ici et là, le Conseil d’Etat retient même l’atteinte à la dignité de la personne humaine du fait du contenu du spectacle. Un spectacle vivant pourtant dont on ne peut présager du contenu. Cherchez l’erreur ! C’est du jamais vu dans le monde et, ceux qui critiquent tout le temps la Russie, accusant Vladimir Poutine d’être un dictateur doivent savoir que la liberté d’expression est plus respectée là-bas qu’en France.

Vive Dieudonné !

Vive la liberté d’expression !

Et vive la vraie République, pas celle des fossoyeurs !



Nombre de lectures: 264 Views
Embed This