DzActiviste.info Publié le ven 17 Jan 2014

ELWATAN-ALHABIB 2014-01-17 18:58:00

Partager

«L’opium et le bâton» des journaux «Indépendants»

 

 

 

dsdfdgf149 elhobz
La technique de manipulation d’El Khabar et celle d’autres grands journaux est bien rodée. Simple et redoutable, elle peut s’appeler « l’opium et le bâton». Elle consiste d’une part à construire une crédibilité auprès de l’opinion avec des articles incisifs, des analyses critiques, de petites enquêtes objectives, etc., qui en apparence  incommodent les autorités publiques et assouvissent la colère du peuple, et de l’autre à pondre le moment venu, quand une situation devient sensible, des articles calomnieux mensongers. En dernier ressort, les journaux algériens prennent le parti du pouvoir arabe en but à la contestation et reprennent ses thèses à la virgule près.
Le pouvoir algérien ne badine pas avec les questions géostratégiques et les articles des journalistes «novices» qui lui sont hostiles sont des attrape-nigauds, du pavot à opium qui transporte un lectorat enragé jusqu’à l’overdose contre lui. Au début des contestations populaires arabes, le quotidien El Khabar par exemple, s’intéresse à l’évènement et surveille de près ses développements. Il laisse les coudées franches aux petits journalistes au cœur vierge, réconforter l’opinion publique avec des articles et des rapports qui témoignent d’une solidarité naturelle avec les populations soulevées. Parfois, dans leur élan compatissant, les journalistes d’El Khabar daignent publier les exactions et les répressions des dictatures arabes concernées. Pour notre malheur, cette «spontanéité» est fugace, artificiel et le pire, elle sert d’artifice. Une fois un régime arabe atteint une situation critique, une fois qu’un peuple arabe est sur le point de gagner la partie, «grands journalistes», relais et laquais du pouvoir au bras long dans les rédactions de presque tous les journaux «indépendants», surgissent incontinent de nulle part ou parfois des journalistes connus abandonnent leurs masques avec un changement de ton fulgurant. Ils accaparent alors la Une du journal et bastonnent les lecteurs avec la propagande officielle où les adversaires des régimes arabes sont voués aux gémonies et présentés comme des groupuscules conspirationnistes et des traîtres. Cette technique a été rodée depuis belle lurette par El Khabar. Elle a été utilisée avec un succès relatif avec le régime de Saddam, celui de Kadafi, de Bachar El Assad et aujourd’hui avec le régime putschiste du général Sissi.
Aujourd’hui, le journal qui exhibe le slogan de «l’honnêteté et la crédibilité» sur son fronton a relayé une information liée aux évènements de l’Égypte d’une façon peu orthodoxe. Le titre «Des journalistes reconnaissent le montage de vidéos pour le compte des frères » est éloquent. Son contenu a repris mot à mot une déclaration officielle du gouvernement égyptien dans laquelle il accuse la chaîne El Jazeera de colporter des mensonges et de fabriquer des rapports malveillants et diffamatoires sur le pouvoir égyptien. El Khabar a indirectement assuré que cette accusation est un aveu fait par des journalistes de la chaîne actuellement en détention. Dans le même registre, il a présenté les frères musulmans comme une organisation terroriste. Alors que l’éthique journalistique dicte que toute information portant une accusation, fut-elle minime, doit être transmise avec précaution. Elle doit être attribuée clairement à ses sources ou à ses auteurs directs. Les référents et les guillemets sont impératifs pour un article sérieux et sincère. Rien de tel n’a été appliqué dans l’article d’El Khabar. Il a présenté l’information comme coulant de source, autrement certaine et indiscutable. En faisant une petite comparaison entre l’article d’El Khabar et celui du Figaro sur le même sujet, on peut découvrir l’ampleur de la manipulation. Les relais du pouvoir chez El Khabar, visiblement, ont une dent contre El Jazeera qui les a surclassés

El Khabar : http://www.elkhabar.com/ar/index.php?news=380325
Le Figaro : Al-Jazeera dans le viseur du Caire


Nombre de lectures: 279 Views
Embed This