DzActiviste.info Publié le lun 20 Jan 2014

ELWATAN-ALHABIB 2014-01-20 17:11:00

Partager

DIEUDONNE. Pulvar, Lozès, Yade, Taubira, ou quand la négraille lâche s’y met à fond 

 

 

 

Publié le jan 20, 2014


Dieudonné
Dieudonné

Vous avez remarqué que les médias n’osent plus commenter le succès de la tournée Asu Zoa ? C’est sans surprise. Quant au rétrécissement évident de la cervelle de certains, malgré une calotte crânienne normale, lutte menée juste pour des intérêts personnels, venons-en. Tous ont craché sur Dieudonné sans réellement comprendre leur combat abscons, surtout triste et ridicule. Quels intérêts ? Un maroquin, une subvention, un petit strapontin, une chronique dans un grand média ? Et quoi encore ? Oui, elle est debout la négraille. Après Christiane Taubira, qui se fendait dans une attaque en règle contre l’humoriste, suivi de près par Patrick Lozès, Rama Yade et aujourd’hui Audrey Pulvar, on se dit finalement que, ces derniers ont jeté la honte aux chiens…

Ils se précipitent, oubliant de se laver et même de laver leurs vêtements avant de se lancer à corps  perdu dans un combat soit disant pour l’égalité et le racisme. Mais que font-ils pour les leurs ? Rien. Hélas, ils ont visiblement oublié qu’ils sentent l’oignon frit, après un repas succulent chez les détracteurs de Dieudonné. Normal donc que la suite soit logique. Tels des automates désarticulés, parce que certains sinon la plupart veulent revenir au devant de la scène, ils pondent, qui, des articles sur commande, qui, des déclarations à  l’emporte-pièce à la télévision ou dans la presse mainstream, faite de lynchage et de propagande.

négraille

Quel honneur d’épouser les idées du philosophe de l’apocalypse BHL-Botul, prince de la mort ? Cet être abject, ridicule, arrogant, suffisant et vrai faussaire est donc un modèle pour la négraille française ? Quelle honte ! La sortie spectaculaire et au ras des pâquerettes d’une Rama Yade, bénéficiaire de l’affirmative action et/ou discrimination positive -bel oxymore-, instituée par l’ex président français Nicolas Sarkozy, n’est pas dénuée de sens. D’ailleurs, le contraire serait une surprise. Elle est égale à elle même dans la couardise et la course contre Dieudonné avec ses maîtres comme l’a si bien analysé notre chroniqueur Loïc Waddle M.(clic)

Dans ce blog, nous avons déjà parlé de Christiane Taubira après sa sortie honteuse dans un post aussi ridicule qu’horrible à l’encontre de l’humoriste Dieudonné. Dans un des paragraphes était dit ceci: « Christiane Taubira est la nouvelle noire de service, accesoirement ministre de la Justice et Garde des Sceaux. Cette nomination, par ailleurs, est un simple malentendu. Elle, qui fut pour se faire remarquer partisane de l’indépendance de la Guyane ne devrait pas trop la ramener. Quel revirement de la voir aujourd’hui ministre de la République ? » ICI. Mais, demain ou mercredi nous consacrerons un dossier sur elle. Vous serez surpris.



Patrick Lozès, pharmacien de formation présenté comme militant associatif, a pondu à son tour deux billets d’une violence inouïe, contre l’humoriste. Nous avons pris deux passages:


« Il ne faut pas regretter la mobilisation du gouvernement contre les provocations antisémites de Dieudonné car il était indispensable de dénoncer l’antisémitisme crypté distillé tout au long d’un « spectacle honteux. »
« Voilà une décennie que Dieudonné enchaîne les provocations antisémites et il abandonnerait soudain son obsession des juifs et d’Israël ? A d’autres ! Pourquoi, subitement, mettrait-il fin à son petit fonds de commerce de la haine ? »

Quand on pense que ce nègre de maison, dont la lâcheté et la pleutrerie ont failli nous pondre pour la commémoration de l’abolition de l’esclavage un grand concert de zouk, il y a quelques années, il ferait mieux de la fermer. On peut servir la soupe, mais pas jusqu’à ce degré zéro de la falsification des faits. Il n’a jamais vu un spectacle de Dieudonné. Donc, parler de  » tout au long d’un spectacle honteux » alors qu’il y a avait juste un petit passage de réponse à Patrick Cohen, qui est loin être du racisme mais plutôt de l’humour noir, on se dit que cet homme ferait mieux de se constituer malade à Sainte-Anne, en psychiatrie lourde.

C’est certain, ces lâches reprendront dès demain les déclarations diffamatoires de Manuel Valls hier matin sur Europe 1: « Cet homme là est raciste, antisémite, homophobe, et (…) à ceux qui vont le voir, naïvement car il y en a, je veux rappeler qui il est ». Il ne sait visiblement pas qu’il n’a jamais été condamné pour antisémitisme et, pire, le traiter d’homophobe c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité. Peut-on être homophobe et témoin d’un mariage gay ? Peut-on être homophobe et écrire une pièce « Le Mariage Pour Tous » où il est question de l’égalité ? Ces gens ne font que rabâcher des contrevérités distillées ici et là par de vraies officines de haine.

Enfin, avec des arguments mensongers,  qui lui ont été soufflés par ses maîtres, Audrey Pulvar, qui répondait à une interview dans les colonnes de La Nouvelle République affirme, pince-sans-rire, que, Dieudonné est dangereux. A d’autres ! De quelles «consciences» parle-t-elle ? On constate simplement que sa sortie est du même acabit que celui de ses maîtres qui débitent sornettes après sornettes. Les « qui » sont vraiment dangereux ?  Alors, quand on lit ici et là que Dieudonné est « bouffé » par Soral, qui est en fait son idéologue, pourquoi donc le cogner, lui, et essentiellement lui ? Certains de l’équipe de la négraille complexée ne se sont visiblement jamais posé cette question, laissant le soin aux autres de penser à leur place. Voici ce que Pulvar déclare à la question : Considérez-vous Dieudonné comme dangereux ?


« Oui, Dieudonné M’bala M’bala est dangereux. Et Manuel Valls a eu raison de demander l’interdiction de son spectacle. Il fallait dire stop. Les défenseurs de la République doivent se faire entendre. Dieudonné a dépassé les bornes. Il fait preuve, sur scène et dans ses déclarations, d’un antisémitisme total, sans équivoque. C’est son fonds de commerce depuis dix ans. Il participe à la banalisation de la parole antisémite. Or, je considère qu’on ne peut pas tout dire au nom de la liberté d’expression. On a le droit d’avoir une opinion. Mais en parler publiquement, c’est autre chose. »

La couardise de cette négraille dépasse l’entendement. A-t-elle peur qu’on l’accuse de communautarisme ? Et que font les autres ? Parce que, tout a été décidé le soir du 1 décembre 2003, Dieudonné était devenu « antisémite » parce qu’il avait osé parler d’Israël. Peuvent-ils oser le dire ? Parce que, il y a un départ à tout. Après son sketch chez Fogiel, on ne lui a plus jamais donné l’occasion d’évoluer en paix. Si certains veulent jouer les amnésiques, portant des oeillères et demeurant autistes pour plaire à leurs maîtres, ce n’est pas le cas de la majorité des Français. La preuve, malgré le lynchage qui se poursuit sans relâche depuis 10 ans, il cartonne. Donc, le reste n’est que de la littérature mais, la vérité finira par triompher. Actuellement, en France, quand on frappe sur Dieudonné, on redevient fréquentable (Marc Edouard Nabe) et, on peut avoir la légion d’honneur. Cette négraille complexée l’a sans doute compris…


Nombre de lectures: 247 Views
Embed This