DzActiviste.info Publié le jeu 13 Mar 2014

ELWATAN-ALHABIB 2014-03-13 20:30:00

Partager
Moyen Orient
« Briser le silence »: le Jihad met à exécution ses menaces contre « Israël »
L’équipe du site
Le mouvement de résistance palestinien le Jihad islamique a mis à exécution ses menaces à l’encontre d’« Israël ».
Dans le cadre d’une opération baptisée : « Briser le silence », plus de 130 roquettes se sont abattus mercredi sur les colonies du sud de l’entité sioniste.
Cette opération constitue une riposte à l’assassinat de trois combattants du Jihad islamique, abattus mardi dans un raid israélien.
Echec des renseignements israéliens
Le Yediot Aharonot a rapporté que les autorités d’occupation ont ouvert une enquête pour s’enquérir des  raisons de l’échec des renseignements israéliens dans l’anticipation des tirs de roquettes. Cette opération (tirs de roquettes) n’a duré qu’une vingtaine de minutes.
Pour les médias israéliens, les services de renseignements israéliens ont échoué à intercepter les communications et les mouvements des membres du Jihad.
Des milliers d’Israéliens habitant la région ont dû se réfugier dans les abris, selon l’armée d’occupation israélienne.
Inefficacité du dôme de fer
Selon les israéliens, il s’agit de la plus importante attaque à la roquette de la bande de Gaza depuis la dernière guerre contre cette enclave palestinienne (14-21 novembre 2012).
Le dôme de fer a donc une nouvelle fois montré son inefficacité face aux roquettes tirées depuis Gaza.
De l’aveu des médias sionistes 90 de ces roquettes ont échappé au système de défense anti-missile dôme de fer !
Cette nouvelle performance palestinienne tombe au lendemain d’une autre, celle de la capture par les combattants du jihad islamique d’un drone sioniste.
Le Jihad menace de viser des colonies plus lointaines
«Les Brigades Al-Qods, branche armée du Jihad, ont riposté à la violation des forces d’occupation de la trêve en cours à Gaza  par une salve de roquettes», a affirmé le Jihad, en allusion à l’assassinat mardi de trois résistants du Jihad.
« Le Jihad islamique ne souhaitait pas une escalade, mais les forces d’occupation ont commis de nombreuses violations de la trêve (depuis novembre 2012, NDLR), au point de renier leur engagement de cesser leur politique d’assassinats », a déclaré un porte-parole du mouvement, Daoud Chihab, en référence à des attaques contre des dirigeants palestiniens depuis le début de l’année.
Le Jihad a dans ce contexte menacé d’ « étendre les tirs de ses roquettes sur des colonies plus lointaines, si les forces d’occupation israéliennes poursuivent leur agression contre Gaza ».
« Les Brigades Al-Qods se sont engagées à respecter la trêve mais elle doit être respectée au même titre par l’ennemi », selon un communiqué publié mercredi soir.
Ramadan Challah
Dans ce contexte, le secrétaire général du Jihad islamique, Ramadan Abdallah Challah, a affirmé que « le Jihad révèlera ses capacités dans le domaine des missiles face aux agressions israéliennes ».
Dans un entretien avec la télévision iranienne, M.Challah a affirmé que « la résistance est prête à riposter d’une façon plus ferme en visant des colonies lointaines ».  
M.Chalah a précisé que les roquettes tirées au sud de l’entité sioniste ne sont qu’ »une petite riposte face aux violations indéterminées de l’entité sioniste ».
Le Hamas
Le gouvernement du Hamas a pour sa part rejeté sur « Israël » la responsabilité des tensions: « Nous faisons porter à l’occupant la responsabilité de l’escalade et mettons en garde contre les conséquences », a indiqué son porte-parole, Ihab al-Ghussein, affirmant « le droit du peuple palestinien à se défendre ».
Le Hamas a toutefois appelé « la résistance palestinienne et ses branches militaires à agir sur le terrain à bon escient, avec intelligence et professionnalisme afin d’éviter de faire couler le sang de notre peuple et  protéger ses intérêts ».
Une trentaine de raids israéliens
Mercredi soir, les forces d’occupation israéliennes ont mené une trentaine de raids aériens contre Gaza.
Dans la soirée, des raids aériens israéliens ont visé des positions de la branche armée du Jihad islamique, les Brigades Al-Qods, ainsi que de celle du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, dans le nord et le sud de la bande de Gaza, selon des témoins cités par l’AFP.
Selon des sources de sécurité palestiniennes, les activistes du Hamas, y compris les combattants de sa branche armée, avaient évacué dans la soirée toutes leurs bases, avant les bombardements.
Il convient de noter que les pluies violentes gênaient les capacités d’action de l’aviation de l’occupation.
Réactions israélienne, britannique et américaine  
Surpris par le nombre de roquettes abattus au sud de l’entité sioniste, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis de « continuer à frapper ceux qui veulent nous faire du mal », déclarant qu’ « Israël » « agirait contre eux de manière très forte », selon un de ses porte-parole.
Plus tôt, le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a annoncé vouloir une « réoccupation entière de la bande de Gaza » après le tir de plus de 100 roquettes.
En visite officielle en « Israël » pour la première fois en tant que Premier ministre britannique, David Cameron s’est allié aux cotés des agressions israéliennes. Il a « totalement condamné les attaques de Gaza », les qualifiant de « barbares », sans pour autant évoquer les raids israéliens ayant précédé les tirs de roquettes palestiniennes.
Le département d’Etat américain a sans surprise condamné les tirs de roquettes, qualifiées d' »attaques terroristes » et réaffirmant « le droit d’Israël à se défendre ».
Source: Divers


Nombre de lectures: 189 Views
Embed This