DzActiviste.info Publié le jeu 27 Mar 2014

ELWATAN-ALHABIB 2014-03-27 16:20:00

Partager
La France bleu (marine) blanc rouge
 
 
 

par Moncef Wafi

Depuis dimanche dernier, la France a une nouvelle couleur, le marine. Ce n’est pas vraiment une couleur, mais plutôt une nuance, une teinte, si vous voulez, qui rend le bleu du ciel français, un peu plus sombre pour les bruns de peau et les noirs basanés. En votant FN, vote sanction comme celui du FIS contre le FLN, en 1991, les Français ont décidé de légitimer un parti basé sur les différences raciales et la haine des émigrés. Pas tous, seulement ceux qui n’ont pas les yeux bleus, la crinière blonde et le teint lait. Ceux qui ne prient pas le crucifié et qui vivent à dix, dans un HLM de la République. Ceux qui ont pour lieu de naissance un douar ou une brousse, même s’ils sont nés à Paris. Ceux qui égorgent le mouton et dérangent la sénilité de Brigitte Bardot. La France d’en bas a choisi de sanctionner ses bobos d’en haut, en cautionnant les marginaux de la politique, les frères des skinheads et les beaux-parents des néo-nazis. Depuis dimanche, il ne fait plus bon de s’appeler Mamadou, Mohamed ou Houaria d’avoir la peau de sa naissance et la langue de sa mère analphabète. La France de Le Pen, père, fille et nièce, a pris des villes qui seront bientôt des citadelles imprenables pour les roms, reubeus et noirs des cités. « Liberté, Egalité, Fraternité » restera le slogan des mairies, mais seulement pour les Français de souche. La France ne sera plus plurielle, elle se déclinera au singulier et se conjuguera au futur, moins que parfait, dans ces villes ou même la droite de Copé s’allie avec les listes FN. Une droite tellement à droite qu’elle a versé dans l’extrême. Bientôt, ces territoires seront interdits pour nous, les Arabo-musulmans, les Africains et les pauvres. Même le visa d’entrée en France sera sélectif et ne permettra pas d’y mettre les pieds. Les villes seront entourées de barbelés, on y bâtira des murailles et on creusera des fossés, tout autour des murs. On lâchera les chiens spécialement entraînés à mordre le bougnoul et le négro et la police blanche patrouillera dans les gares et les aéroports, avec pour consigne d’arrêter l’étranger. Pour seul et unique délit celui du faciès. Avoir le tort de naître différent, avec un teint interdit et une religion qui ne se pratique ni dans les églises, ni dans les synagogues. La France se barricade, a peur de son ombre, de son passé colonial qui l’a suivi jusque sous les fenêtres de l’Elysée. La France nous appartient, on a droit à une parcelle de ses terres puisque les Gaulois sont nos ancêtres. On parle français même si notre langue fourche et la majorité de nos gouverneurs ont sa nationalité. Maintenant que les racistes prennent le pouvoir, que l’uniforme gris se démocratise, que les Français n’ont plus honte d’afficher leur haine de l’autre, il ne nous restera plus qu’à embarquer pour nos ports et demander à la France pardon de l’avoir colonisée depuis 1962. De toute façon, on n’a rien demandé nous, ils n’avaient qu’à rester chez eux et ne pas nous voler notre pays, en 1830. C’est ainsi on y peut rien.


Nombre de lectures: 257 Views
Embed This