DzActiviste.info Publié le mer 9 Avr 2014

ELWATAN-ALHABIB 2014-04-09 14:53:00

Partager

Tizi Ouzou : Les étudiants dénoncent «la violence injustifiée de la police» à leur encontre

 

 

 

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 09.04.14 


Les étudiants de Tizi Ouzou ont emboité le pas à leur camarades de Bejaia, en organisant un rassemblement, mercredi 9 avril, devant le portail du campus Hasnaoua, de l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou. Ils étaient plusieurs dizaines de manifestants à répondre à l’appel du Mouvement de protestation des étudiants démocrates (MPED).

 
A travers cette action, les étudiants de Tizi Ouzou ont dénoncé « la violence injustifiée des forces de l’ordre à l’encontre des étudiants, suite à l’appel lancé par le MPED pour l’organisation d’un sit-in, dimanche 06 Avril 2014, devant la maison de la culture », à l’occasion du meeting animé par le directeur de campagne du candidat Bouteflika, Abdelmalek Sellal.
Vers 10h de cette matinée, un groupe d’étudiants surgit de l’enceinte universitaire. Quelques uns d’entre eux s’affairent à accrocher les banderoles sous l’œil des policiers dépêchés sur place. Dix minutes plus tard, des chants, des slogans hostiles au régime commençaient à fuser derrière une longue bannière sur laquelle ont pouvait lire : « Système dégage, jeunesse s’engage » ou encore, en langue anglaise : «We want the change of systeme (Nous voulons le changement du système) ».
Avant de se disperser dans le calme, les représentants du MPED ont distribué un communiqué dans lequel ils expliquent les raisons de ce rassemblement. « Lors de la manifestation du 6 avril, dès 8h une chasse à l’homme a été lancée contre nos militants. Des arrestations arbitraires des partisans du changement pacifique du système, notamment une soixantaine d’étudiants incarcérés dans différents commissariats suivis de brutalité et d’un mépris affiché», lit-on dans le document, diffusé également sur les réseaux sociaux.
Les représentants de Bouteflika en difficulté
Par ailleurs, on apprend qu’un meeting pro-Bouteflika sera animé aujourd’hui au pôle universitaire de Tamda par le mouhafedh du FLN Said Lakhdari. D’après les informations en notre possession, les étudiants du MPED sont décidés à perturber cette rencontre.
Un militant dit : « Nous allons empêcher ce meeting de la honte qui se tiendra dans l’enceinte universitaire où le ministre avait donné instruction de geler les activités scientifiques au profit des activité politiques».
Depuis 13h, quelque centaines d’étudiants contestataires sont regroupés devant la scène ou devait se tenir cette activité avant d’échanger des altercations avec les organisateurs du meeting.
Notons enfin que les représentants des candidats Bouteflika trouvent toutes les peines du monde à organiser leurs sorties à travers la wilaya. A Ain El Hemmam, hier, le meeting du directeur de campagne de Bouteflika, Ould Ali El hadi a été perturbé. L’accrochage entre les « anti-quatrième mandats » et les pro-Bouteflika a fait un blessé. Ce matin, le même responsable a été obligé de rentrer de Béni Douala, se retrouvant devant des chaises vides, rapportent nos sources.
 
  


Nordine Douici


Nombre de lectures: 253 Views
Embed This