DzActiviste.info Publié le lun 28 Avr 2014

ELWATAN-ALHABIB 2014-04-28 19:32:00

Partager

Bouteflika déterre son projet de réformes politiques

 

 

 

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 28.04.14 

Le président Bouteflika a dépoussiéré, ce lundi, le projet de reformes politiques qu’il avait annoncé en 2011.

« C’est avec la volonté résolu de renforcer notre entente nationale et faire franchir de nouvelles étapes qualitatives à la démocratie, que je relancerai sous peu, le chantier des réformes politiques qui aboutira à une révision constitutionnelle consensuelle », a affirmé Bouteflika dans un discours écrits, distribué à la presse lors de la cérémonie d’investiture.

« Les forces politiques, les principales représentations de la société civile, ainsi que les personnalité nationales seront conviées à s’associer à cette entreprise de première importance », a-t-il promis.

Bouteflika a précisé que la révision de la Loi fondamentale portera notamment sur les aspects liés au « renforcement de la séparation des pouvoirs, à conforter l’indépendance de la justice et le rôle du Parlement, à l’affirmation du rôle et de la place de l’opposition et à garantir davantage les droits et libertés des citoyens ».

Le Chef de l’Etat qui entame aujourd’hui son quatrième mandat à la tête du pays, a promis aussi d’ouvrir d’autres chantiers pour « améliorer  la qualité de la gouvernance ». Il est question dans ce chapitre de faire « reculer la bureaucratie » et de « promouvoir la décentralisation ». Mieux encore, il a promis d’ « associer la société civile dans la gestion locale ».

… comme un sacrifice
Sur le plan économique, le président Bouteflika a s’est engagé à  mettre en place « une économie diversifiée, de plus en plus forte, complémentaire à notre potentiel en hydrocarbures ». Il a assuré en outre de sa volonté de lutter contre les disparités régionales.
Le prochain plan quinquennal d’investissements publics, dit-il, sera « dense au profit de tous les secteurs et de toutes les régions du pays ». Ce programme devrait englober « de nouvelles mesures en faveur des wilayas du sud et des Hauts plateaux ainsi que les régions montagneuses ». Il  a affirmé que le soutien de l’Etat « sera maintenu » au profit de l’agriculture et des investisseurs qu’ils soient publics ou privés.

S’agissant de la politique extérieure, il a indiqué que la construction de l’Union du Maghreb  « reste notre priorité et nous serons disponibles pour concourir, avec les autres peuples maghrébins, à la réunion des conditions à même de permettre la concrétisation de cet idéal ».

Pour conclure, Bouteflika a déclaré : « J’aborde aujourd’hui le mandat que vous m’avez confié comme un sacrifice pour la Patrie… ».



 

Farouk Djouadi


Nombre de lectures: 142 Views
Embed This