DzActiviste.info Publié le jeu 5 Juin 2014

ELWATAN-ALHABIB 2014-06-05 20:29:00

Partager

Sellal : Aucun contrat n’a été signé concernant l’exploitation du gaz de schiste

 

 

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.06.14

L’Algérie n’a signé aucun contrat concernant l’exploitation  des hydrocarbures non conventionnels, a affirmé jeudi à Alger le Premier ministre,  Abdelmalek Sellal, précisant que les contrats signés récemment concerne le seul  volet de l’exploration. 

« La nouvelle loi sur les hydrocarbures comporte toutes les dispositions  requises concernant la protection de l’environnement », a-t-il déclaré en réponse  aux députés de l’Assemblée populaire nationale (APN), au terme du débat sur  le plan d’action du gouvernement.         
Selon le chef de l’exécutif, la nouvelle loi prévoit des dispositions  en vue de la protection et de la préservation des ressources aquifères.         
Dans le même ordre d’idées, le Premier ministre, a demandé aux députés  de ne pas demeurer prisonniers de visions économiques erronées, précisant que  l’exploitation du gaz de schiste doit se faire dans une perspective de long  terme et que l’Algérie s’attelle à former la ressource humaine nécessaire à  l’exploitation de cette source énergétique.         
Concernant les produits chimiques utilisés dans l’exploitation des hydrocarbures  non conventionnels, M. Sellal a fait savoir qu’il s’agissait des mêmes produits  utilisés dans les détergents et dans la production de couche bébé

Commentaire :

A.Dehbi le 05.06.14
Quand l’excuse est plus grave que la …
— Ce qui se passe est beaucoup plus grave que les âneries débitées par certains dirigeants : Ce pouvoir de mafieux ignore ou feint d’ignorer que dans cette aventure criminelle d’exploiter le gaz de schiste, c’est le volet EXPLORATION qui constitue un danger mortel pour l’avenir de notre pays. En effet, donner des permis d’EXPLORER à des Compagnies étrangères, cela revient à leur donner un blanc-seing pour cartographier et répertorier tranquillement les bassins hydrogéologiques, ainsi que leurs potentialités hydriques, dans l’immensité des régions sahariennes de notre pays – soit plus de Un Million et demi de Kilomètres carrés – au PRETEXTE de rechercher des gisements potentiels de gaz de schiste…. Or, tout le monde sait – sauf apparemment les clans mafieux et supplétifs au sommet du pouvoir – que de par sa rareté sur la Planète, qui ira en s’aggravant, l’EAU va constituer dans les toutes prochaines années, un enjeu majeur, beaucoup plus important que l’énergie elle-même. Faut-il rappeler ici à mes compatriotes et à l’opinion publique en général, l’autorisation inouïe, de SURVOL sans restriction aucune, de notre territoire, accordée par M.M. Bouteflika et le général Gaïd-Salah à l’aviation militaire française et toujours valide depuis Janvier 2014 ? —- Qui peut affirmer que les objectifs de l’opération « Serval » au Mali – de cette aviation militaire française n’étaient pas un simple LEURRE, couvrant des desseins encore moins avouables que ceux proclamés ?
Il est VITAL pour les intérêts supérieurs de notre peuple et des générations algériennes futures que les citoyennes et les citoyennes de ce pays se mobilisent pour exiger la TRANSPARENCE totale sur cette affaire. Il ne sera pas dit qu’une poignée de criminels corrompus – civils et militaires confondus – qui se sont accaparés du pouvoir par la force des baïonnettes, par la tromperie et la falsification, par la corruption et par la compromission avec des intérêts étrangers, puissent disposer de la vie et de l’avenir d’une Nation de près de 40 millions d’âmes.


Nombre de lectures: 224 Views
Embed This