DzActiviste.info Publié le dim 30 Mar 2014

EMEUTES A BIR LATER ( TEBESSA ) et DREAN ( TARF ) : Les jeunes rejettent les élections

Partager

Photo archives

Photo archives

Trois blessés et dix arrestations ont eu lieu ces derniers jours à Bir Ater, suite à la subite révolte de la population qui s’oppose au déroulement de la campagne électorale. Les jeunes en colère ne veulent rien entendre, ils veulent « d’abord un travail et l’assainissement des routes sinon il n y aura pas d’élections chez nous », nous déclare un membre d’un groupe leader de ces jeunes désoeuvrés.

Depuis mardi dernier, des grappes de jeunes ont commencé par se rassembler pour exiger « le changement du pouvoir en place qu’on ne croit plus ». Ils sont restés dans la rue jours et nuits, bloquant toute circulation automobile dans la localité. Comme souvent les manifestations ont engendré des interpellations qui alimentent la contestation ; les jeunes exigeant la libération de leur camarades.

Avant hier, vendredi, la situation était toujours bloquée et les contestataires ne décolèrent pas : nous exigeons la libérations de nos camarades, ils n’ont fait que demander un poste de travail, c’est le pouvoir qui a nous a toujours réprimé et par la force. Nous disons à ces responsables qu’ il n y aura pas de vote à Bir Ater. On occupera la rue le temps nécessaire pour libérer nos jeunes » nous a déclaré un technicien en froid chômeur, avant de continuer « Dis leur que nous ne sommes pas uniquement contre le 4éme mandat ou Bouteflika, mais nous sommes contre le nidam (le système ndlr ) qui doit partir… », Avant de conclure sur un ton définitif : « aucun candidat ne mettra ses pieds ici, on ne veut personne, on veut les gens qui veulent changer ce système… »

Il est à noter qu’un des trois jeunes blessés est admis à l’hôpital d’Annaba, le jeune qui s’est immolé suite à l’intervention de la police se trouve dans un état grave.

Par ailleurs depuis jeudi matin la wilaya de Tarf connaît, elle aussi, des mêmes turbulences en rapport avec les élections.

Des jeunes chômeurs en colère, contre la « hogra » et la marginalisation du village de Djenane Chouk dans la commune de Dréan à 60 km du chef lieu de la wilaya de Tarf, se sont pris hier matin, aux panneaux d’affichages placés dans leur quartier à l’occasion de la campagne électorale. A peu de choses près les revendications sont les mêmes : « pour quoi voter quand on n’a pas de travail ? Pour quoi accepter de les laisser (les candidats NDLR), faire leurs publicités quand ils ne savent que mentir ? Alors on ne va pas se laisser faire cette fois-ci » nous a déclaré un autre jeune qui dit être à à la recherche d’un emploi depuis trois années.

N’ayant pas été entendus, ces jeunes avaient déjà bloqué la circulation sur la RN reliant Annaba à Souk Ahras.

Besma H algerie-express.com
30 03 2014


Nombre de lectures: 970 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>