DzActiviste.info Publié le ven 17 Jan 2014

En Algérie de la révolution de novembre 1954

Partager

1-novembre-1954Ce qui est choquant en Algérie et dans le tiers-monde en général c’est ces gros très gros salaires perçus par les gouvernants alors que le développement bien des années après les indépendances, n’est point au rendez-vous.

Celui par exemple des députés supérieurs à 300 000 dinars fait tant jaser. Tant d’argent ramassé en un seul mois alors qu’un travailleur normal dirait-on n’économise jamais rien et doit la plupart du temps emprunter pour boucler le mois et subvenir à la nourriture de leurs enfants. Ou Comment une minorité est mise à l’abri à l’aide de gros sous alors que beaucoup perçoivent le un vingtième du salaire du privilégié…

On m’avait raconté que les révolutionnaires algériens durant la guerre d’Algérie subsistaient dans des conditions si difficiles, parfois se nourrissant de racines d’herbes subissant les grands froids et les grandes chaleurs.

Avons-nous oublié qu’ils avaient livré cette guerre justement pour libérer les algériens de ces grands salaires et privilèges d’une minorité….

Personnellement sans aucun salaire, tout cela me révolte beaucoup. J’essaie d’éviter d’y penser. Mais cela ne m’empêche pas de le dire de temps à autre

De Boghni le 17/01/2013
Amokrane nourdine


Nombre de lectures: 2256 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>