DzActiviste.info Publié le jeu 10 Oct 2013

En Algérie, un blogueur en prison pour outrage

Partager

Abdelghani

Il s’appelle Abdelghani, il a 24 ans et il est en prison depuis le 25 septembre pour des photos-montages publiés sur Facebook. Il est accusé « d’atteinte à la personnalité du président », « d’outrage à corps constitué » et d’apologie du « terrorisme ».

Les photos-montages dont nous parlent les uns et les autres représenteraient le président de la République et le Premier ministre. L’accusation d’apologie du terrorisme serait liée à la possession d’une écharpe avec l’inscription « La ilaha illa Allah » (Il n’y a de Dieu qu’Allah).

Le journal El Watan Week-End a retrouvé la trace d’un des photo-montages incriminé.

El Watan Week End

 

On parle de « blogueur », mais les photos auraient été publiées sur Facebook. On nous parle d’atteinte à la personnalité du président, mais que dire des caricatures quotidiennes des quotidiens algériens ?

 

 

A titre d’exemple, voici ce que publie la presse régulièrement.

 

El Watan Week-End, 4 octobre 2013.

El Watan

 

 

Liberté, 7 septembre 2013.

 

Liberté

 

 

Rien n’est très clair, mais le jeune homme risque entre 2 et 5 ans de prison. Il y a un peu plus d’un an, deux autres blogueurs, Tarek Mameri et Saber Saïd étaient incarcérés.

Tarek Mameri avait appelé au boycott des élections législatives du 10 mai 2012. Il a été condamné à 8 mois de prison avec sursis pour (entre autres) « incitation directe à attroupement et outrage à corps constitué ».

 

 

Saber Saïdi lui est resté en détention provisoire pendant plus de 8 mois pour outrage à corps constitué pour avoir partagé des vidéos sur les révolutions arabes et sur des mouvements politiques d’opposition algériens.

 

 

 

L’un des premiers Algériens à avoir été jugé pour des propos tenu sur Internet est Yassine Zaïd. Ce militant des droits de l’homme avait été arrêté en 2007, alors qu’il dénonçait les mauvaises conditions de travail dans les multinationales.

 

 

 

 NB: L’article a été modifié et actualisé le 12 octobre, après la parution dans la presse de l’un des photo-montages incriminés.

 


Nombre de lectures: 233 Views
Embed This