EN ALGÉRIE, LA VÉRITABLE TRANSITION POLITIQUE VIENDRA D’EN BAS

Partager

Comme on le constate dans l’actualité, avant et après la présidentielle, encore une fois, le débat sur la nécessaire refondation politique algérienne est tiré « vers les hautes sphères ». Il l’a toujours été depuis qu’en novembre 1988, Chadli avait engagé la « première transition », dont le chef de la SM d’alors, Lakhal Ayat, dira plus tard avec ironie, paraphrasant Tancredi du Guépard : « On a tout changé pour que rien ne change ». Livres dans la ville Saoudi Abdelaziz blog algerieinfos Le 7 juin (…)


NATION-ALGERIE


Nombre de lectures: 168 Views
Embed This