DzActiviste.info Publié le dim 30 Mar 2014

En Egypte L’Eglise de fait pas de politique mais soutient la dictature !!

Partager

Egypte CoptesSalim BENKHEDDA

Les déclarations récentes du pape Copte egyptien au journal Koweitien El watan du 23 mars 2014 n’arrêtent pas de susciter les protestations des militants des droits de l’homme et les critiques acerbes de l’opinion publique égyptienne.
L’Eglise Copte qui a déjà joué un rôle capitale dans le coup d’état militaire contre le Président égyptien élu Mohammed Morsi ne cache plus ses intentions et clame ouvertement son soutient à la junte putchiste et à sa politique d’éradication de l’opposition « la participation de Sissi aux élections et un devoir national » déclare le chef de l’église copte, « les égyptiens considèrent le général Sissi comme le sauveur de la nation et un héros national » renchéri le pape tawadaris 2
L’église Copte n’est pas à sa première sortie politique soutenant la dictature Le défunt pape chenouda avait déjà déclaré le 28 juillet 2009 au journal « El Masri Elyaoum » que la majorité du peuple égyptien soutenait Jamal Moubarek le 10 octobre et qu’il voterait pour lui pour la présidence.
Le chef de l’église avait apporté ouvertement son soutient au dictature déchu en déclarant à l télévision égyptienne le 25 janvier « nous disons à Moubarak nous sommes tous avec toi et le peuple égyptien est avec toi que Dieu te donne la force pour sauver l’Egypte et son peuple de la corruption » le vœux de notre homme de religion n’a pas était apparemment exhaussé puisque quelques semaines après le Rais dictateur se retrouvait derrière les barreaux
Lors des élections de Mars 2011 l’église a également raté sa sortie politique en appelant les égyptiens à voter pour le candidat du pourvoir Chafik , contre Morsi et son « état religieux » . Ce qui n’était pas de l’avis du peuple égyptien qui eu un choix différent en plébiscitant le Rais Morsi
L’Eglise récidive en 2012 en jouant le mauvais cheval et en appelant à voter Contre « la constitution des frères », mais la aussi sans pouvoir convaincre le peuple égyptien qui à approuver la nouvelle constitution avec 65% de oui
Enfin, l’église recidive encore et n’hésite pas à sceller son avenir à celui des militaro trabendistes putschistes et à jouer de nouveau la carte des dictateurs et de la dictature . Pour cela toute la fine fleur de la mafia politico financière copte a été mobilisée à l’instar du miliardaire Sawaris connu pour sa haine féroce des frères musulmans qui n’a pas lésiné sur les moyens. Les nombreux réseaux d’influences de la diaspora copte bien implantée en occident ont été également activés et mis à contribution pour vendre le coup d’état militaire contre la démocratie naissante en Egypte
Par ailleurs Tawaris 2 semble définitivement acquis aux thèses des complotistes de tout bord et n’hésite pas à qualifier le printemps arabe «d’hiver de la malédiction». A l’instar des bien pensant de la gauche caviar arabe il ne voit dans les révolutions arabes qu’une série de complot fomenté par les ennemies de la nation.
Mais Sa sainteté le pape des Coptes ne semble pas convaincre tous les chrétiens d’Egypte dans cette politique de soutient inconditionnelle au général sissi. Des intellectuels chrétiens égyptiens qui ont crée un rassemblement « Chrétiens contre le coup d’état « n’on pas hésité à dénoncer ce soutient de l’église Copte au Dictateur sanguinaire du Caire au moment où Le tribunal du Caire a, en première instance ce lundi 24 mars, condamné à mort 529 egyptiens , le Président élu Mohamed Morsi inclus.
Qui a dit que l’Eglise ne se mêlait pas de politique?


Nombre de lectures: 228 Views
Embed This