DzActiviste.info Publié le lun 6 Mai 2013

Entre la Suisse et l’hôtel Meurisse, où se planque notre Raïs ?

Partager
 
Hôtel Meurisse
Les rumeurs bruissent dans les coulisses. On dit que Bouteflika a quitté l’hôpital du Val-de-Grace, dans une discrétion qui confine à la clandestinité. Certaines affirment qu’il a pris une suite royale au Palace parisien Le Meurisse. Ce luxueux palace a toujours été son pied à terre, quand il « descend » à Paris. Il y avait passé sa convalescence, en décembre 2005, après qu’il ait été évacué en urgence, le 26 novembre 2005, à la suite d’une complication de son ulcère, que le secret d’Etat a transformé en ulcère hémorragique. 
Meurisse algérien
Depuis, il y a séjourné de nombreuses fois, sans que les Algériens n’en sachent rien. On dit même que la suite royale où il descend lui est réservée à l’année. Pour lui, et d’autres membres de sa famille. Il a un faible pour cet hôtel, qu’il fréquente depuis de très nombreuses années, et où se retrouvent régulièrement tous les potentats moyen-orientaux.
Suite au Meurisse
Mais on dit aussi qu’il pourrait se trouver dans sa résidence helvétique, à Prégny-Chambézy, où il aurait été rejoint par plusieurs membres de sa famille. C’est une somptueuse résidence, de 35000 m2. Bouteflika y serait suivi par une équipe de médecins.  
Résidence Bouteflikienne

Le black-out qui entoure son état de santé, et le lieu où il se trouve, a exigé une collaboration très poussée des autorités françaises. Le secret est tellement bien gardé, qu’on se demande si la presse française n’a pas été priée, de façon pressante, de regarder ailleurs.
                                                   

Val-De-Grâce algérien

Mais qu’il soit au Meurisse, ou en Suisse, pendant que les cancéreux algériens sont au supplice, que de délices. Mais bon ! Ne soyons pas chiens, et souhaitons-lui, malgré tout, un prompt rétablissement. Ne serait-ce que pour voir les chefs du FLN, du RND, et des autres partis de la mangeoire se mettre à pleurer à chaudes larmes, leur cher frère retrouvé.
 

DB


Nombre de lectures: 257 Views
Embed This