DzActiviste.info Publié le sam 9 Mar 2013

Entretien avec Tahar Belabès, porte-parole du Comité national des chômeurs

Partager

« Nous allons répondre à Sellal qui nous a traités de cherdima »

Propos recueillis par Hadjer Guenanfa
TSA 09 03 2013

tahar2Pourquoi comptez-vous organiser une nouvelle manifestation le 14 mars prochain ?

Notre premier objectif est de répondre aux déclarations de Abdelmalek Sellal (Premier ministre, ndlr) qui nous a traités, le 24 février dernier à In Amenas, de « cherdima », c’est-à-dire un groupe de malfaiteurs. Nous avons lancé un appel à tous les patriotes pour participer avec nous afin d’insister sur l’importance de l’union nationale, car on nous traite aussi de scissionnistes. Nous allons demander le départ du gouvernement Sellal, qui s’inscrit dans le prolongement de la crise, et nous allons également protester contre tous ceux qui prétendent nous représenter, dont les notables qui se réunissent avec le ministre de l’Intérieur ou les élus qui ont été désignés par l’État.

Avez-vous entendu le Premier ministre prononcer le mot « cherdima » ?

Nous avons lu ses déclarations dans leurs journaux. Un député m’a parlé, hier, d’une réunion entre le Premier ministre et les élus de Ouargla. Abdelmalek Sellal leur a dit, selon ce député, qu’il n’avait pas en fait dit cela. Mais ça a été écrit et nous, nous ne l’avons pas entendu démentir.

Ne craignez-vous pas qu’il s’agisse d’une manipulation ?

Personne ne peut nous manipuler. En fait, nous n’allons pas sortir uniquement pour répondre à M. Sellal, mais aussi pour exiger une solution au problème du chômage dans notre région. Et puis, cela fait quinze jours qu’on est en train de mener une campagne (contre ces déclarations) sur les réseaux sociaux et à travers les médias, mais il n’y a aucun démenti officiel concernant ces déclarations.

On pourrait vous accuser de vouloir déstabiliser le pays dans un contexte marqué par la guerre au Nord-Mali…

Au contraire. Nous militons pour que le sud de l’Algérie ne devienne pas comme le nord du Mali. Je vous le répète : nous sortirons aussi pour appeler à l’union nationale, car nous nous sentons divisés de l’État algérien à cause de l’exclusion et de l’oppression. Toutes les accusations (des autorités, ndlr) n’ont aucun sens parce que nous sommes les premiers à avoir peur de ce genre de chose, car nous savons que nous serons les premiers à en pâtir.

Que pensez-vous des réponses apportées par les autorités au problème du Sud, dont le récent mouvement dans le corps des walis ?

C’est une manœuvre pour faire durer la crise. S’il y avait une réelle volonté de régler les problèmes, la moindre des choses aurait été d’ouvrir un vrai dialogue avec les gens. Pour ce qui est du changement de walis, nous savons que quand il y a un problème, les autorités sacrifient des individus. L’Etat algérien est connu pour ça, d’ailleurs. Avant, nous pensions que c’était un problème de certains responsables (locaux, ndlr). Aujourd’hui, nous sommes convaincus qu’il s’agit d’une politique.

Où en êtes-vous actuellement dans la préparation de votre manifestation ?

Nous avons lancé un appel à tous nos militants dans la wilaya de Ouargla. Et nous sommes en contact avec les militants dans d’autres wilayas, dont Laghouat, Illizi et Ghardaïa. La tenue d’un sit-in ouvert après la manifestation n’est pas exclue.

Quelles sont vos attentes ?

Nous attendons la création d’une cellule de crise spéciale pour les régions qui souffrent de problèmes, parce que les pouvoirs législatif et exécutif n’ont plus aucun sens pour nous.

Les responsables disent souvent que les jeunes du Sud veulent tous être des agents de sécurité…

Faux ! Ce sont des accusations qu’ils formulent quand ils n’ont pas de solution. La vérité, c’est qu’on cherche des postes de travail selon les compétences de chacun : directeur, chauffeur ou agent de sécurité.


Nombre de lectures: 1947 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 2 Comments
Participer à la discussion
  1. azziz dit :

    e_mail taheur belabbess si vous voulez

  2. belahouel dit :

    ça suffit la brosse ! (chita) va brosser ailleur

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>