DzActiviste.info Publié le sam 24 Mai 2014

Exploitation des formations schisteuses Le conseil des ministres donne son feu vert

Partager
Mercredi 21 mai 2014

L’Algérie se lance dans les hydrocarbures non conventionnels


Réuni aujourd’hui sous la présidence de chef de l’Etat, le conseil des ministres a donné son accord pour l’exploitation des formations argileuses et schisteuses ainsi que le lancement des procédures requises en direction des partenaires étrangers devant entamer le processus de cette exploitation.

En effet, le conseil des ministres a entendu et approuvé une communication du ministre de l’Energie par laquelle il a sollicité l’accord pour l’exploitation des formations argileuses et schisteuses.
Ce dossier a été présenté conformément à la nouvelle loi sur les hydrocarbures de 2013 qui précise que  «les projets d’accords pour entamer les prospections seront soumis le moment venu à la décision du Conseil des ministres », a souligné le communiqué du conseil des ministres.
Par ailleurs, « le président Abdelaziz Bouteflika a instruit le gouvernement de veiller à ce que la prospection, et plus tard l’exploitation des hydrocarbures schisteux soient menées en permanence avec le souci de préserver les ressources hydriques et de protéger l’environnement », a indiqué la même source.
Les premières indications disponibles laissent entrevoir des capacités nationales « appréciables » en gaz et huile de schiste ainsi que des perspectives « prometteuses » en termes de quantités récupérables, rappelle la même source.  
En effet, l’Algérie est classée au 3ème rang mondial, juste après la Chine et l’Argentine, en termes de réserves de gaz de schistes récupérables, selon le dernier rapport mondial du département américain de l’Énergie sur les réserves des hydrocarbures non conventionnels.  
L’Algérie a besoin de mener un programme de forage de 11 puits, étalés sur une période allant de 7 à 13 ans si elle veut confirmer le potentiel commercial de ces ressources. Les réserves algériennes estimées à 19.800 milliards de m3, sont situées essentiellement dans les bassins de Mouydir, Ahnet, Berkine-Ghadames, Timimoun, Reggane et de Tindouf.   
Khelifa Litamine

  


Nombre de lectures: 285 Views
Embed This