DzActiviste.info Publié le jeu 7 Nov 2013

Faire preuve de sa chasteté en fournissant un certificat de virginité est une idée que certains approuvent à 100%. Pour ces derniers, un mariage ne peut pas être fondé sur un mensonge et un homme “Fhal” ne peut pas épouser une fille “légère” qui s’est auparavant donné à un autre. Pour d’autres, ce certificat est une atteinte à l’intégrité de la personne. L’exiger d’une femme serait réduire toute sa personne à un bout de chair. Cette membrane, la virginité, occupe, jusqu’à nos jours une place importante dans nos discours. Que pensent les uns et les autres du précieux hymen ? Un critère de base «Je trouve que ce certificat est une nécessité. Pour moi, c’est un critère de base à toute union effectuée dans la transparence totale. Je suis pour sa restitution officielle dans les dossiers de mariage civile fourni à l’APC. Je ne comprends pas encore pourquoi certaines se mettent vite sur la défensive dès qu’il s’agit de prouver sa pureté. Un homme oulid familia a parfaitement le droit de demander à la femme qu’il épousera de lui prouver qu’elle mérite sa confiance et son amour. Il va lui donner son nom tout de même, ce n’est pas rien ça ! » Amine, 25 ans, agent de sécurité Tout simplement sordide «Je ne pourrais jamais tolérer que mon futur époux m’exige de lui fournir la preuve de ma pureté. Non pas parce que j’ai peur qu’il découvre quoi que ce soit, mais tout simplement parce que cela signifierait à mes yeux une seule chose : qu’il ne me fait pas confiance. Un mariage fondé sur des preuves physiques, ce n’est pas cela ma vision de la relation.» Amel, 28 ans, étudiante Etre vierge ne signifie pas être pure «Qui a dit qu’un hymen intacte signifie une fille de bonne famille qui s’est préservée jusqu’au mariage pour goûter au plaisir de l’amour. Je crois dur comme fer que la chasteté est une question plus profonde qu’un simple bout de chair. Une fille pourrait coucher avec plusieurs mecs sans que pour autant qu’il n’y ait pénétration. N’est-ce pas là la pire trahison ? Je préfère personnellement que ma femme ne soit pas vierge et me le dise qu’une fille qui se prétend “Sainte ni touche” et qui est une experte en la matière.» Salim, 35 ans, commercial Les hommes, tous des hypocrites «J’en ai ras le bol de l’hypocrisie des hommes. D’un côté, ils ne désirent pas s’engager avec une nana sauf si celle-ci réussit à leur test pratique qui comprend également rapports sexuels superficiels avec ou sans pénétration, de l’autre, ils prétendent ne pouvoir épouser que celle qui est digne de porter leur nom. Etes-vous schizophrènes ou quoi, messieurs ? Ouvrez bien les yeux, il ne reste plus de filles “psychologiquement” vierges à cause de vous. Alors, je vous préviens, si vous trouvez une nana vierge qui vous présente fièrement son certificat de virginité, sachez qu’elle n’est pas pour autant une Sainte. Vous récoltez ce que vous avez semé». Nihal, 32 ans, secrétaire Soit le mensonge, soit la honte ! «Je vous parle en partant de ma propre expérience. Je suis mariée et j’ai deux enfants. J’avoue que j’ai fondé mon mariage sur un gros mensonge que je regrette à ce jour, tellement je culpabilise, mais je n’avais pas le choix. Quand mon mari m’a demandé de lui fournir un certificat de virginité, exigé bien sûr par ma chère belle-mère qui ne me portait pas dans son cœur, mon cœur a chaviré. Mon énorme secret allait être dévoilé et mon honneur allait être souillé à jamais. Heureusement pour moi que mon médecin généraliste, dont le mari est chirurgien était au courant de mon passé douloureux, elle m’a donc aidée en me faisant subir une intervention de reconstruction de l’hymen, assorti d’un joli certificat prouvant ma chasteté. Je ne voulais pas arriver à cela si je vivais dans une société qui pardonne à la femme ses erreurs, tout comme elle ne juge même pas l’homme pour ses bêtises, mais non, je devais agir sinon, j’étais condamnée à être la risée de tout le monde et la honte de ma famille.» Docteur Farida Laloui, psychologue : «La virginité est un problème de mentalité» «Cette focalisation sur un bout de chair ne date pas d’hier. Elle est incrustée dans les mentalités des algériens et algériennes. Certains appellent même à la restitution du certificat de virginité dans les dossiers de mariage civil, ce qui est intolérable, puisque personne n’a le droit de s’immiscer dans la vie privée des autres. Si un homme épouse une femme, tout en sachant qu’elle n’est pas vierge, personne n’a le droit de lui dire pourquoi. Ce certificat n’est pas un critère de chasteté, puisqu’une fille peut très bien faire attention à son précieux hymen tout en se permettant plusieurs amourettes. Ce certificat est donc secondaire puisqu’il ne fournit aucune preuve sur la chasteté de la femme. Pourquoi ne pas demander un certificat de pureté pour prouver que l’homme est puceau ? Parce que l’homme est viril, qu’il a le droit de tout se permettre. Et bien, cela est injuste et nous devons revoir notre manière de voir les choses. Ce certificat pousse les femmes à mentir et puis a-t-il réellement la valeur voulu quand on sait qu’une femme peut l’acheter en cas de besoin. Un certificat qui n’est pas fiable est un certificat qui n’a pas lieu d’exister». Nadine Belbey (FocusElles) – See more at: http://www.algerie-focus.com/blog/2013/04/certificat-de-virginite-mon-hymen-son-honneur/#sthash.aIFCBN5R.dpuf

Partager

Faire preuve de sa chasteté en fournissant un certificat de virginité est une idée que certains approuvent à 100%. Pour ces derniers, un mariage ne peut pas être fondé sur un mensonge et un homme “Fhal” ne peut pas épouser une fille “légère” qui s’est auparavant donné à un autre. Pour d’autres, ce certificat est une atteinte à l’intégrité de la personne. L’exiger d’une femme serait réduire toute sa personne à un bout de chair. Cette membrane, la virginité, occupe, jusqu’à nos jours une place importante dans nos discours. Que pensent les uns et les autres du précieux hymen ?

Un critère de base

«Je trouve que ce certificat est une nécessité. Pour moi, c’est un critère de base à toute union effectuée dans la transparence totale. Je suis pour sa restitution officielle dans les dossiers de mariage civile fourni à l’APC. Je ne comprends pas encore pourquoi certaines se mettent vite sur la défensive dès qu’il s’agit de prouver sa pureté. Un homme oulid familia a parfaitement le droit de demander à la femme qu’il épousera de lui prouver qu’elle mérite sa confiance et son amour. Il va lui donner son nom tout de même, ce n’est pas rien ça ! »

Amine, 25 ans, agent de sécurité

Tout simplement sordide

«Je ne pourrais jamais tolérer que mon futur époux m’exige de lui fournir la preuve de ma pureté. Non pas parce que j’ai peur qu’il découvre quoi que ce soit, mais tout simplement parce que cela signifierait à mes yeux une seule chose : qu’il ne me fait pas confiance. Un mariage fondé sur des preuves physiques, ce n’est pas cela ma vision de la relation.»

Amel, 28 ans, étudiante

Etre vierge ne signifie pas être pure

«Qui a dit qu’un hymen intacte signifie une fille de bonne famille qui s’est préservée jusqu’au mariage pour goûter au plaisir de l’amour. Je crois dur comme fer que la chasteté est une question plus profonde qu’un simple bout de chair. Une fille pourrait coucher avec plusieurs mecs sans que pour autant qu’il n’y ait pénétration. N’est-ce pas là la pire trahison ? Je préfère personnellement que ma femme ne soit pas vierge et me le dise qu’une fille qui se prétend “Sainte ni touche” et qui est une experte en la matière.»

Salim, 35 ans, commercial

Les hommes, tous des hypocrites

«J’en ai ras le bol de l’hypocrisie des hommes. D’un côté, ils ne désirent pas s’engager avec une nana sauf si celle-ci réussit à leur test pratique qui comprend également rapports sexuels superficiels avec ou sans pénétration, de l’autre, ils prétendent ne pouvoir épouser que celle qui est digne de porter leur nom. Etes-vous schizophrènes ou quoi, messieurs ? Ouvrez bien les yeux, il ne reste plus de filles “psychologiquement” vierges à cause de vous. Alors, je vous préviens, si vous trouvez une nana vierge qui vous présente fièrement son certificat de virginité, sachez qu’elle n’est pas pour autant une Sainte. Vous récoltez ce que vous avez semé».

Nihal, 32 ans, secrétaire

Soit le mensonge, soit la honte !

«Je vous parle en partant de ma propre expérience. Je suis mariée et j’ai deux enfants. J’avoue que j’ai fondé mon mariage sur un gros
mensonge que je regrette à ce jour, tellement je culpabilise, mais je n’avais pas le choix. Quand mon mari m’a demandé de lui fournir un certificat de virginité, exigé bien sûr par ma chère belle-mère qui ne me portait pas dans son cœur, mon cœur a chaviré. Mon énorme secret allait être dévoilé et mon honneur allait être souillé à jamais. Heureusement pour moi que mon médecin généraliste, dont le mari est chirurgien était au courant de mon passé douloureux, elle m’a donc aidée en me faisant subir une intervention de reconstruction de l’hymen, assorti d’un joli


Nombre de lectures: 158 Views
Embed This