DzActiviste.info Publié le jeu 11 Oct 2012

Fatma Zohra Bouras, l’une des plus courageuse des algériennes

Partager
Lors du rassemblement organisé lundi, 08 octobre 2012, devant le tribunal de Ouargla dans le sud Algérien. Nous avons rencontré Fatma Zohra Bouras qui n’a voulu se manifester que par sa présence afin d’apporter son soutien et sa solidarité au militant et blogueur Yacine Zaid.
Il faut rappeler que Fatma Zohra était la première en Algérie à avoir brulé sa carte de vote pour dire qu’elle ne croyait plus aux élections en Algérie et manifester son opposition quant à la participation du FFS aux législatives de 2012, un parti dans lequel, elle était adhérente. 
L’acte de Fatma Zohra a été filmé et mis en ligne sur youtube. La vidéo a fait le tour et elle a été même diffusée par certaines chaines Algériennes installées en Europe et a fait le buzz en Algérie.
Quelques jour après, nous avons constaté l’ampleur du geste de Fatma Zohra, puisque beaucoup de jeunes ont repris le même acte pour appeler au boycotte des élections législatives et manifester leur opposition à un processus qui ne pourra pas d’après eux, apporter un changement tant attendu par la jeunesse algérienne dans des circonstances pareilles .
Parmi ces jeunes, on peut citer par exemple, Tarek Mameri, qui a vu sa vie balancer après avoir été filmé alors qu’il était entrain de bruler sa carte d’électeur lors d’un match CRB, son équipe préférée.
Puis, un procès s’en est suivi, après la diffusion sur youtube, d’une vidéo le montrant entrain de casser les tableaux d’affichage de fiches des partis politiques participants aux législatives 2012. Tarek est Passé en justice pour destruction du bien publique, puis condamné par le tribunal de Sidi M’Hamed à 08 mois de prison avec sourcis et une amende de 100 000 da.
Fatma Zohra est l’une des rares Algériennes a avoir tenir un langage aussi ferme et rude envers le pouvoir Algérien. Elle est determinée dans ce qu’elle dit et très direct dans ses propos.
Dans la vidéo mise au dessous, elle parle de la nature du pouvoir Algérien, de Yacine Zaid et de certains militants qui ont été poursuivis en justice dans notre pays.


Nombre de lectures: 860 Views
Embed This