DzActiviste.info Publié le dim 29 Sep 2013

Festival musique berbère

Partager
Festival musique berbère

Lorsque Tamezgha fête sa diversité et étale son unité, qu’importe qu’un personnage aigri et dépassé débarque pour ressasser un discours halluciné de repli et d’enfermement. Une vaine prétention de récupération qui tourne le dos à cette déferlante de Rifains, Chawis, Kabyles, Neffoussis… où les Amazighs se LEVENT multiples et unis. Tamazgha n’est ni un petit pan de territoire ni un instant éphémère de combat aussi glorieux qu’il put être. Tamazgha, étendue immense et temps long, est immense. Une immensité largement symbolisée par son étendard dans ses références à l’immensité des territoires Sahélo-Sahariens et de la bande numidienne. Passons, car la dynamique nouvelle née de l’éveil de nos peuples ne suggère que la réplique faite par l’olivier au rouge gorge dans l'ancestral adage  kabyle : « je ne sais sur quelle branche tu t’es posé ! ».


Nombre de lectures: 295 Views
Embed This