DzActiviste.info Publié le ven 9 Mar 2012

France: Un sans-papier raconte sa détention sur Twitter

Partager

Gil Ndjwou - Photo AFP

Menacé d’expulsion il a relaté son expérience en direct pendant 4 jours.

C’est à un « live-tweet » un peu particulier qu’ont pu assister les utilisateurs du site de microblogging. Pendant quatre jours, Gil Ndjouwou a raconté son expérience au centre de rétention du Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne).

Il profite des deux heures par jour durant lesquelles il a le droit d’utiliser son portable pour relater son expérience. « A la base j’ai posté des messages sur Twitter pour alerter mes amis sur ma situation. Et puis j’ai vu que ça intéressait au-delà. En 3 jours, je suis passé de 98 à 1500 followers, c’est fou », a déclaré le jeune homme de 23 ans au Parisien.

Etudiant en France depuis 2008, Gil Ndjouwou se fait contrôler sur la route entre Reims et Paris, et finit au centre de rétention du Mesnil-Amelot. « Je suis arrivé en France le 20 septembre 2008 avec un visa étudiant de trois mois, puis un titre de séjour jusqu’en septembre 2009, explique-t-il. Mais je n’ai pas pu le renouveler, faute de garanties nécessaires, notamment financières. »

Son premier tweet est très descriptif : « Centre quasi neuf. Confort spartiate mais appréciable. 3 repas/jour. 2 par chambre. infirmerie. Distributeur pr tabac, chocolats, sodas. »

« Les policiers ici sont exemplaires. À l’écoute, souriants, très souvent amicaux. Loin des clichés de la tv » écrit-il jeudi dernier sur son compte Twitter @SoloNecrozis.

Le jeune homme a été libéré ce vendredi : « Je suis libre depuis un quart d’heure. […] Je n’ai cependant pas « gagné » de carte de séjour pour autant. Beaucoup reste à faire. »

news.yahoo.com
09 03 2012


Nombre de lectures: 602 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>