DzActiviste.info Publié le dim 9 Mar 2014

Frères africains, Savez-vous qui vous invite ce 11 mars à vous réunir dans notre pays ?

Partager

Certes, c’est sous l’égide de l’Organisation de l’Unité Syndicale Africaine (OUSA) que  vous allez vous réunir le 11 mars à Alger, mais votre hôte n’est autre que Sidi Said, SG de l’UGTA. Que savez en fait sur Abdelmadjid Sidi Said ?
         Savez-vous que votre hôte règne depuis 18 sans partage sur son organisation sans jamais avoir été démocratiquement élu. En fait, Il s’est arrangé à chacun des congres de l’UGTA à se faire élire par « applaudissements » par une salle où les hommes du pouvoir étaient aussi nombreux que les syndicalistes.
         Savez-vous que depuis le dernier Congrès de l’UGTA, en 2008, la Commission Exécutive nationale, qui est l’organe de décision entre deux Congres, ne s’est réuni qu’une seule fois, en décembre 2008, et que depuis Sidi Said règne en maitre absolu sur cette organisation avec le soutien actif et déclaré du haut sommet de l’Etat ?
         Savez-vous qu’en vertu des Statuts, la direction actuelle de l’UGTA est illégale et ce depuis près d’une année et demie ?
         Etes-vous au courant du fameux procès d’Abdemoumene Khalifa, en 2007, ce jeune homme d’affaire algérien, qui a extorqué à l’Etat algérien plus de trois milliards de dollars. Au cours de ce procès encore ouvert, Sidi Said a témoigné  et a reconnu avoir été coupable, en 2002, de « faux et usage de faux », permettant à cet escroc de dilapider des millions de dollars de l’argent des travailleurs déposés dans les caisses de la sécurité sociale ?
         Savez-vous que les autorités britanniques viennent de livrer cet escroc dont le procès va reprendre bientôt à la Justice algérienne et que Sidi Said risque maintenant d’être inculpé et lourdement condamné pour les faits qu’il a déjà reconnus devant le tribunal ?
         Enfin, vous ne pouvez pas ignorer que Sidi Said dénonce  depuis de longues années avec une grande constance n’importe quelle grève dans notre pays et agit en supporter déclaré et actif des politiques gouvernementales, quelle qu’elles soient ?
         Vous savez certainement que l’UGTA, en violation flagrante de ses propres Statuts,  est depuis 1999, le fervent supporter de la candidature de Abdelaziz Bouteflika a la Présidence de la République, à la seule différence que cette fois le Président sortant est un homme âgé, gravement malade, paralysé, que ses concitoyens n’ont pas entendu, ni vu debout, depuis près de deux ans.
         Ceux d’entre vous qui viendront dans les prochains dans notre pays verront de leurs propres yeux l’ampleur du mécontentement populaire à l’égard de cette candidature soutenue par Sidi Said à des élections qui vont avoir lieu dans des conditions anticonstitutionnelles.  
         Ce qui est  paradoxal ( contre nature ) , l’UGTA possède une société de soutraitance  implantée à Hassi Messaoud , en vue d’avoir des marchés avec SONATRACH .A qui profitent ces rentes ?
La réalité est que Sidi Said se croit obligé d’offrir ses services au pouvoir en place dans l’unique but d’éviter le procès qui l’attend. N’étant plus crédible à l’intérieur du pays, honni par les travailleurs, contraint par la CSI a quitter le Conseil d’Administration du BIT en 2011, il déverse depuis  ses critiques sur ces deux organisations, croyant pouvoir instrumentaliser l’OUSA pour les forcer à ne pas tenir compte de la plainte déposée par la SNAPAP contre le gouvernement algérien   pour violations des Conventions Internationales du Travail.
Est-ce que l’OUSA qui est invitée à Alger dans un contexte pré-électoral hautement critique, ainsi que deux autres organisations – toutes deux pour leur soutien aux dictatures des pays du sud  – la CISA et la FSM – va accepter de se laisser manipuler par Sidi Said ? Est-ce que l’OUSA va lui permettre de s’offrir une tribune internationale pour soutenir le coup d’Etat blanc qui s’annonce dans notre pays ? C’est qu’on saura dans les prochains jours !
Etant la gravité de ce qui se passe dans notre pays, le peuple algérien est en plein éveil, il observe et il se souviendra.
                                                                
Collectif pour le syndicalisme indépendant en Algérie


Nombre de lectures: 192 Views
Embed This