DzActiviste.info Publié le jeu 13 Déc 2012

Gardez la votre clé d’Alger Mr Hollande

Partager

…….on devrait venir la chercher nous meme si nous étions capable de mériter le sacrifice de nos chouhadas ! pour l’instant, on devrait plutot veiller sur nos caisses, nos banques et nos richesses ( c’est hélas meme pas le cas ) pendant qu’un étrange parfum pourri ( Libye, Syrie, Mali ) d’une nouvelle invasion coloniale en version high tech….est dans l’air !

( Notes perso ) Le Président Français, le notoire sioniste socialiste Mr F. Hollande, viendra en Algérie en passant par Tlemçen, clin d’oeil zaama d’amitié pour son homologue Algérien de pacotille, le vrai faux natif de cette ville, à part nous embobiner pour nous vendre du sable mouvant et des palmiers en plastique, il Nous viendra avec un cadeau symbolique,les clés de la Ville d’Alger ou je ne sais plus quelle autre demeure ou caisse fracturée pendant l’invasion coloniale Française de 1830.

L’information n’a pas été du goût des nostalgiques du colonialisme, qui veulent garder en France le butin à valeur historique inestimable amassé par l’armée coloniale durant l’occupation de l’Algérie.

A l’occasion de sa visite officielle en Algérie les 19 et 20 décembre, le président français, François Hollande, restituera au président Bouteflika les clés d’honneur d’Alger qui sont considérées comme un important joyau historique, a appris Algeriepatriotique d’une source crédible. Elles avaient été confisquées au Dey Hussein par l’armée française après l’occupation de la ville en juillet 1830.

Ces objets, aux réelles qualités artistiques et à la forte valeur symbolique, étaient restés en dépôt, durant toute la période coloniale, dans les musées d’Alger. A l’Indépendance, en juillet 1962, les clés furent emmenées avec une partie des collections des musées d’Algérie vers la France et inscrits sur l’inventaire du Musée de l’Armée à Paris. Le geste de François Hollande n’est pas sans précédent.

En 2003, lors de sa visite officielle en Algérie, Jacques Chirac, alors président français, rendit le sceau du dey au président Bouteflika. Cet objet avait été pris par le Maréchal de Bourmont au cours du pillage de la Casbah par l’armée coloniale et transféré vers la France. Les objets ainsi que les archives emmenés en France dans une opération de véritable pillage sont régulièrement réclamés par l’Algérie, de diverses manières et à travers notamment la fondation Casbah qui ne cesse, par exemple, de renouveler son appel pour le rapatriement du canon Baba Merzoug appartenant au patrimoine mémoriel de l’Algérie et se trouvant en France.

Le canon Baba Merzoug est une pièce d’artillerie de 6,25 m, conçue de 1536 à 1542 à la fonderie de Dar Ennahas à Alger. Sa portée de 4,8 km, exceptionnelle pour l’époque, donnait à Alger la réputation de citadelle imprenable. Quand Alger fut occupée par l’armée coloniale française, le canon Baba Merzoug a été pris et transféré en France où il est exposé au port de Brest.

Les spécialistes algériens estiment que 158 autres objets et pièces historiques sont encore en possession des musées français, dont les effets personnels du Dey d’Alger. Il en est de même pour les archives qui concernent jusqu’au système d’irrigation dans les campagnes et les réseaux d’assainissement dans les villes et qui n’ont pas été restituées à l’Algérie.

http://www.algeriepatriotique.com/article/hollande-restituera-l-algerie-les-cles-d-honneur-d-alger


Nombre de lectures: 740 Views
Embed This