DzActiviste.info Publié le dim 19 Jan 2014

Ghardaia : Honte et déshonneur à l’establishment politique

Partager
Ghardaia : Honte et déshonneur à l’establishment politique

KEBAYLI BELHADJ, 39 ans, marié père de trois enfants… a été froidement assassiné dans les affrontements de Ghardaia. Il a été transpercé d'un coup de sabre en pelin coeur

Le surréalisme algérien, pendant ce temps, n’a pas de limite.Alors que des évènements gravissimes endeuillent des familles dans l’une de nos plus vielles citées, l’establishment politique s’égosille dans des mises en scènes électorales sans connections avec la société. L’attitude est criminelle, elle trahit notre peuple, ses aspirations et ses espoirs.

La moindre goutte de sang versée dans les affrontements fratricides de Ghardaïa éclabousse les mains de ces amuseurs qui se croient plus haut et plus élevés que les autres citoyens.

Leurs silences sont complicité et caution aux graves provocations que les centres de pouvoirs déploient à Ghardaïa. Honte à eux tous.


Nombre de lectures: 388 Views
Embed This