DzActiviste.info Publié le jeu 28 Mar 2013

Ghardaïa: Le militant SOUFGHALEM et d’autres manifestants brutalisés par la police

Partager
   Le 28 mars 2013
    Nous apprenons que le militant des Droits de l’Homme SOUFGHALEM Kacem, a été arrêté par la police, à la suite d’un sit-in et violemment brutalisé. Son évacuation vers l’hôpital, pour des soins urgents a été refusée par le commissariat, pour que les traces de sévices ne soient pas établies par les médecins légistes.  La population de Ghardaïa, par l’intermédiaire de ses représentants, à averti les autorités qu’elle leur imputera la responsabilité de tout ce qui pourrait advenir à cet homme.
Mais Monsieur Soufghalem n’est pas seul dans cette situation. Il faut signaler, en effet, que les forces de répression semblent avoir reçu l’instruction d’étouffer dans l’oeuf la contestation qui enfle, dans la vallée du Mzab, par tous les moyens.
Tous les manifestants qui sont interpellés sont systématiquement brutalisés. Faisant montre d’un sadisme élaboré en technique de dissuasion, parce qu’ils connaissent la proverbiale pudeur des Mozabites, les soudards usent contre eux de gestes déplacés, et d’un vocabulaire particulièrement sale, à l’encontre de ce qui leur est le plus sacré.
Parmi les 18 manifestants qui avaient été arrêtés, et retenus arbitrairement au commissariat, au délà de la durée légale de garde-à-vue, dix ont été relâchés très tôt ce matin. Ils étaient tous dans un état déplorable, les visages tuméfiés, les vêtement déchirés. Mais malgré les passages à tabac et les traitements dégradants qu’ils ont tous subi, de la part de voyous qui portent uniforme, c’est des atteintes à leur pudeur qu’ils se plaignent tous, particulièrement des insultes proférées contre leur honneur et leur religion.
Loin de les décourager, ces pratiques odieuses ont soulevé l’indignation et la solidarité agissante des Mozabites, toutes tendances confondues.
La Ligue Algérienne de Défense des Droits de l’Homme, par la voix de son représentant à Ghardaïa, Monsieur Abbouna Ibrahim, a dénoncé ces odieuses pratiques, et appelé toutes les instances et Organisations des Droits de l’Homme, nationale et internationales, à dénoncer ces pratiques barbares, et à tout mettre en pratique afin d’éviter à toute une population de subir cette innommable oppression. La LADDH de Ghardaïa se dit déterminée à tout mettre en oeuvre afin d’alerter le monde entier, sur les pratiques abominables qui sont pratiquées contre toute une population, au vu et au su d’une Justice aux ordres, dont la seule mission semble être de réprimer et de briser toute velléité de résistance.
DB 


Nombre de lectures: 524 Views
Embed This