DzActiviste.info Publié le jeu 15 Nov 2012

Ghaza : Silence, on tue !

Partager

                                   

Le sionisme a encore frappé. Ghaza est une prison à ciel ouvert. Les Palestiniens y sont incarcérés, à l’intérieur de murailles inviolables, qui ne laissent passer que les pitoyables pétards, qui se gargarisent de noms génériques, aussi prétentieux les uns que les autres. Les sionistes laissent passer ces pseudo-missiles, parce qu’ils servent la stratégie de lente extermination qu’ils poursuivent depuis des décennies. 
Mais en plus de mettre tout un peuple en prison, de le pousser à des retranchements de survie, juqu’à faire vaciller ses fondements civiques mêmes, le sionisme, dans l’un de ses aspects visibles, celui de la toute-puissance militaire, a besoin de casser de l’arabe, de temps en temps. Pour des tas de raisons. Ce ne sont pas les prétextes qui lui manquent, puisqu’il contribue lui-même à les créer. 
Le sionisme casse donc de l’arabe, dans la plus totale indifférence, si ce ne sont quelques maigres manifestations, de militants qui prêchent dans le désert  consumériste. Dans tout ce silence coupable, les plus blâmables, je crois, sont les journalistes. Parce que non seulement ils n’ont pas su se libérer de la chape de soie qui les enserre, mais ils font franchir à leur silence, le rubicon qui sépare la dignité de l’abjection.
DB


Nombre de lectures: 363 Views
Embed This