DzActiviste.info Publié le dim 1 Juil 2012

Hadjout: contournement de la ville, bricolage des autorités….

Partager

Le projet de l’évitement de Hadjout tombe à l’eau

LA NOUVELLE EST TOMBÉE TEL UN COUPERET. LE PROJET D’ÉVITEMENT DE HADJOUT QUI DEVAIT EN PRINCIPE RÉSOUDRE LE PROBLÈME DE LA CIRCULATION AU CENTRE-VILLE A ÉTÉ ANNULÉ PAR LE MINISTRE DE L’AGRICULTURE. 

Cet axe routier d’une extrême importance a connu une avancée remarquable du fait que dans le futur il allait permettre de désengorger le centre-ville et par la même occasion orienter l’important flux de véhicules tant légers que lourds vers Cherchell et Tipasa. Il y a lieu de signaler que cet évitement porte de graves préjudices à la population du fait de la pollution et des nuisances sonores, nonobstant les dégâts causés par les vibrations des engins qui ont lézardé la plupart des habitations du centre-ville.

Lors de sa visite l’année dernière, le ministre des Travaux publics a demandé à l’autorité de wilaya de suivre la réalisation de cette déviation compte tenu que toutes les conditions ont été réunies pour son achèvement. Malheureusement, la ferme pilote dont le tracé touche environ 300 m des terres de ce domaine agricole a été stoppé net par la tutelle.

Malgré la nécessité de ce projet, le directeur de la ferme pilote a mis le holà. Devant cette situation, le chef de daïra de Hadjout, en concertation avec le wali de Tipasa, a très vite réagi en créant une commission au sein de laquelle sont représentés les différents secteurs afin de prouver que cet évitement est d’une importance capitale car il va à coup sûr non seulement désenclaver la région mais aussi constituer une voie de communication entre les communes voisines.

S’agissant de la population de Hadjout, elle est consternée par cette décision car le projet est d’utilité publique. Les citoyens ne comptent pas rester les bras croisés surtout les riverains de l’artère principale qui leur cause beaucoup de désagréments et met en péril leur vie. A ce titre, ils ont une totale confiance en l’autorité de wilaya quant à l’aboutissement de ce projet. Néanmoins, il reste une autre solution qui consiste à dévier ce projet vers le CC 3 et se terminera au lieudit Boullila sur un linéaire de 7 km. Le président de l’APC de Hadjout souhaite raccorder cette déviation via le CV3 afin d’éviter de perdre le budget initial qui se chiffre à des millions de dinars.

source: la nouvelle république par MOHAMED EL-OUAHED, texte de la page et vidéo du webmaster


Nombre de lectures: 473 Views
Embed This