DzActiviste.info Publié le mer 31 Juil 2013

Halalgoogling, Google s’est enfin mis une Burqua sur sa page d’acceuil !

Partager

Après la finance islamique, ce moteur de recherche est une nouvelle façon de concilier vie pratique et islam. En effet, Halalgoogling bloque tout contenu qui ne respecterait pas la loi islamique grâce à un système de filtres. Sur le blog associé, les créateurs citent notamment la nudité, les contenus pornographiques, gay, lesbiens, bisexuels, mais aussi les jeux d’argent. Et plus largement, tout ce qui est défini comme haram (interdit) par la loi islamique. On connaissait le filtre parental, ce moteur de recherche est en quelque sorte un filtre musulman.

Disponible en onze langues, dont le français, Halalgoogling se définit comme « une alternative aux moteurs de recherche existants qui ne satisferaient pas les besoins des musulmans ». Pour surfer en toute sécurité, le système empêche donc de rechercher certains mots-clés et une liste noire de sites internet a été définie, les rendant inaccessibles. Les créateurs appellent également les internautes à signaler les contenus haram qui apparaîtraient malencontreusement.

Ainsi, lorsque vous tapez « porn », le moteur de recherche affiche uniquement cette phrase : « Pas de résultats trouvés ou vous avez effectué une recherche haram (interdit) contenu. » En revanche, les mots « gay » et « lesbian » permettent d’afficher des résultats qui sont principalement des définitions issues de dictionnaires en ligne.

En plus du moteur de recherche, Halalgoogling propose un forum et un onglet permettant de faire des recherches uniquement sur l’islam. « C’est notre devoir en tant que musulmans de préserver notre foi », peut-on lire sur le blog. L’origine du moteur de recherche n’est pas explicitée, mais ses créateurs promettent de donner « 10 % des profits annuels pour aider la communauté musulmane et les enfants en famille d’accueil et agressés sexuellement ».

article via le point

« Les religions sont comme les vers luisants : pour briller, il leur faut de l’obscurité. » A Shopenhauer


Nombre de lectures: 225 Views
Embed This