DzActiviste.info Publié le sam 30 Nov 2013

Hassan Benzalla. Acteur associatif et expert en réseaux sociaux «Internet est une interprétation de la société»

Partager
Hassan Benzalla © photo : el watan

Hassan Benzalla © photo : el watan

Acteur associatif marocain  et expert en réseaux sociaux, Hassan Benzalla évoque dans cet entretien l’internet, l’outil de communication par excellence des jeunes activistes.

– Comment expliquez-vous le rush des jeunes sur internet comme moyen de diffusion de l’information ?

Alors qu’il y a une répression des pouvoirs en place et un contrôle imposé au niveau des médias  publics, internet donne aux citoyens l’occasion de faire part de leurs opinions. Internet est un espace «moins contrôlé» que les médias traditionnels et permet de partager les valeurs auxquelles chacun croit, qu’elle soit positives ou négatives. Malgré tout ce qui peut être dit, on n’est plus en mesure d’abandonner internet, ce n’est plus un élément complémentaire mais indispensable.

– Croyez-vous que la communication via les réseaux sociaux a réussi à dépasser les entraves juridiques ?

Il y a des différences considérables d’un pays à un autre pour ce qui est de la diffusion d’internet. Par exemple, certains sites, qui sont facilement accessibles au Maroc, ne le sont pas forcément en Jordanie. Selon de récentes études, il y a plus de libertés au Maroc que dans certains pays, mais cela n’empêche pas que plusieurs journalistes et blogueurs soient jugés pour leurs écrits. Je cite notamment le cas du rédacteur en chef du magazine électronique Lakoum, Ali Anouzla.

– Donc il faut réclamer le respect pur et simple de la liberté d’expression, quel que soit l’outil utilisé…

Je suis d’accord avec vous. Généralement les Constitutions garantissent la liberté d’expression, mais dans la pratique, il y a beaucoup d’ennuis. Je ne m’attends pas à ce qu’un jour les médias publics entreprennent un programme de libre débat, mais au moins nous parvenons à exprimer nos opinions via d’autres médias privés, surtout via internet, puisque c’est l’avenir,  à mon avis.

– On est d’accord qu’un important flux d’informations véhiculées grâce à cette nouvelle technologie. Mais ces informations sont-elles pour autant crédibles ?

Franchement non. Pour acquérir  une meilleure crédibilité, je compte sur le rôle des activistes. Ce sont eux qui peuvent donner à l’information sa valeur réelle. Il faut dire, toutefois, que même au niveau des médias traditionnels, il n’y a pas que la véritable information, il y a aussi une information fabriquée.

Sur internet, on rencontre un problème d’identification des sources et donc des pages contrefaites. Je peux dire cependant que ce qu’on trouve sur internet est une interprétation de ce qu’il y a dans la réalité ;  il y a l’info, la fausse info, la diffamation, les opinions opposées… Encore une fois, c’est aux activistes d’être présents sur internet pour diffuser les bonnes valeurs.

Mina Adel
El Watan 30/11/2013


Nombre de lectures: 919 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>