DzActiviste.info Publié le mar 4 Juin 2013

Hassi R’mel : la grève de la faim s’installe dans la durée

Partager

Cinq  jours se sont écoulés depuis  que les 1 161 travailleurs des trois sociétés de Catering  (Bayat, SPA et Sadexo), ont entamé une grève de la faim illimitée, devant le siège de la DP Sonatrach, à Hassi R’mel, dans la wilaya de Laghouat.
Ces travailleurs réclament une augmentation des salaires à hauteur de 80 %, un changement du système de travail pour passer d’une rotation de 6×2 à 4×4 (semaine)  et la création d’une section syndicale. Un délégué des travailleurs des trois sociétés, Fouad Djida,  joint hier par téléphone,  nous apprend que l’état des grévistes se détériore de jour en jour. D’ailleurs, vingt d’entre eux ont été évacués vers l’hôpital par les éléments de la Protection civile. Mais dès que leur état se stabilise, ils reprennent le mouvement, en dépit de la chaleur. Et d’ajouter que le «recours à la grève de la faim comme décision extrême fait suite au refus des responsables de recevoir les représentants des travailleurs et qualifient leurs mouvement d’ «illégal» et «Au lieu de rouvrir les portes du dialogue, les responsables des entreprises ont préféré ramener du personnel de Hassi Messaoud, tout en  nous menaçant de licenciement si nous persistions dans la grève».
«Nous nous sommes rendus à plusieurs reprises à Ouargla pour rencontrer le wali, mais il a refusé de nous aider  et nous a conseillé  de reprendre le travail». Rappelons les travailleurs de Catering  ne touchent que 17 000 DA par mois, une somme inférieure au SNMG.

H. Faïza Le Courrier d’Algérie


Nombre de lectures: 783 Views
Embed This