DzActiviste.info Publié le mar 18 Sep 2012

Haut Commissaire de l’ONU. Bientôt un groupe de travail à Alger concernant le dossier des disparus

Partager

LA HAUT COMMISSAIRE DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L’HOMME, NAVI PILLAY, A ANNONCÉ, LORS D’UNE CONFÉRENCE DE PRESSE TENUE CONJOINTEMENT À ALGER AVEC LE MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, QU’UN GROUPE DE TRAVAIL SPÉCIALISÉ SERA PRÉSENT DANS LES PROCHAINS JOURS EN ALGÉRIE POUR S’ENQUÉRIR DU DOSSIER DES DISPARUS DURANT LA DÉCENNIE NOIRE ET CELUI DE LA TORTURE.

«Je suis ravie qu’il y est bientôt un groupe de travail pour discuter du dossier des disparus», a affirmé Mme Pillay, en visite de trois jours sur invitation du gouvernement algérien. La responsable onusienne a déclaré avoir suggéré à l’Algérie d’«honorer la demande du rapporteur spécial» pour examiner la situation des disparus ainsi que celle de leurs familles. Cette requête faite en 2006 a toujours fait l’objet de refus de la part de l’Etat algérien, à la grande déception de l’ONU. La visite en Algérie de la Haut Commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme a été qualifiée «d’historique» et s’inscrivant, selon le ministre des Affaires étrangères, dans «une conjoncture nationale particulière, caractérisée par les réformes qui sont en train de se mettre en place en Algérie». Revenant sur la situation des droits de l’Homme en Algérie, M. Medelci a indiqué que «beaucoup a été fait et d’autres choses restent encore à faire», tout en soulignant les efforts consentis par l’Algérie pour «consolider de manière déterminée et continue les droits de l’Homme».

Le membre du gouvernement a affirmé que l’Algérie n’est pas un pays qui «se contente de la ratification des conventions internationales, mais applique le plus fidèlement possible sur le terrain les objectifs qui sont ceux de la communauté internationale à travers ces conventions». Le conférencier a déclaré que «l’Algérie ne considère pas la consolidation des droits de l’Homme comme un exercice imposé de l’extérieur, mais un exercice mettant en valeur les efforts à entreprendre». Mme Pillay aura l’occasion de rencontrer de nombreux responsables dont le ministre de la Justice, les présidents du Conseil de la nation et de l’APN, ceux de la Cour suprême et du Conseil d’Etat ainsi que le président de la Commission consultative pour la promotion des droits de l’Homme. Elle entretiendra, également, des discussions avec les organisations de la société civile. A noter que Mme Pillay animera cet après-midi une conférence de presse pour faire le point sur sa première visite en Algérie.

KARIMA HASNAOUI
18/09/2012 lnr-dz.com


Nombre de lectures: 850 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>