DzActiviste.info Publié le ven 28 Mar 2014

Histoire de télévisions…

Partager
Une TV peut-elle servir contre le système ?

Une TV peut-elle servir contre le système ?

Comme cela a été le cas pour les partis, l’Algérie connait une inflation de télévisions. Comme des champignons elles pullulent sur les écrans. Pourtant il serait présomptueux de parler « d’ouverture du champ médiatique ». Certaines, de ces chaines, méritent le nom de « bureaux spéciaux » tant elles versent dans l’action psychologique. D’autres ne sont que des relais de secteurs du pouvoir en grâce ou en disgrâce. Parmi elles toutes, laquelle qui pourrait s’afficher avec une ligne éditoriale transparente et qui pourrait avoir la même transparence sur l’origine de ses fonds ?

Le comble semble atteint avec deux événements liés à la compagne électorale. D’un côté vous avez un démentellement, manu militari, d’une chaine de télévision ; de l’autre, la naissance d’une télévision de campagne avec détournement des moyens humains et matériels de la télévision publique.

Celle qui a été démantelée, c’est la chaine El Atlas. Une chaine qui semble avoir subi le même sort que la défunt Khalifa Tv. Atlas Tv aurait-été une tentative de riposte d’un ancien homme fort du régime, désormais tombé en disgrâce. Son directeur de rédaction s’est d’abord distingué par son infiltration au sein du mouvement BARAKAT avant de tenter de se l’approprier !! Hafnaoui Ghoul prenait part aux Sit-in des jeunes de BARAKAT alors qu’il été encore à la tête d’Atlas Tv. Une fois sa télévision  démantelée, il a préféré se lancer, toute honte bue, dans une OPA hostile sur le mouvement BARAKAT. La logique aurait été qu’il se mobilise pour tenter de défendre son outil de travail ; mais comme ces tétés ne sont pas toujours – ne sont jamais ? –  ce qu’elles paraissent être…

L’autre, « télévision » c’est la télévision de campagne d’Abdelaziz Bouteflika, « Wiam tv ». Voici ce qu’en dit un journaliste d’El Watan Week-end :

« La télévision, qui fait campagne pour le candidat Bouteflika, lancée la veille de la campagne électorale, a «pompé» plusieurs cadres et techniciens, ainsi que du matériel de l’ENTV et de Dzaïr TV, propriété de l’homme d’affaires Ali Haddad, proche de Saïd Bouteflika. »

El Watan Week-End

Comme un certain parti né avec ses moustaches, Wiam-Tv met en œuvre  la logique du passage en force si chère aux puissants du moment dans le système de pouvoir algérien.

Finalement, le foisonnement de télévisions dans le champ médiatique algérien est bien plus une grille de lecture sur les luttes et stratégies fratricides qui secouent le système algérien qu’une quelconque devanture démocratique pour le pays…


Nombre de lectures: 230 Views
Embed This