DzActiviste.info Publié le ven 21 Déc 2012

Hollande en Algérie: Démission

Partager
francois-sergentLiberation.fr 20 décembre 2012

On pourra peser au trébuchet de l’histoire les propos de François Hollande sur la colonisation française en Algérie, dont il a découvert le«caractère brutal et injuste». Litote exemplaire et belle trouvaille. La colonisation fut bien pire que brutale et «injuste», ce que même Sarkozy reconnut. La guerre pour maintenir la mainmise française fut scélérate, faite de massacres, tortures et crimes contre l’humanité.

La France n’a fait ni son travail de mémoire ni de justice avec le peuple algérien. Tous présidents confondus. Mitterrand le premier, qui fut un impitoyable ministre de l’Intérieur lorsque l’Algérie était française et dont l’ombre portée peut expliquer le manque de courage de Hollande. La France n’a pas fait mieux avec les rapatriés ou les harkis qui crurent en sa parole et en furent les victimes oubliées et méprisées. De ce déni et de cette démission collective, la junte militaire, déguisée sous les habits civils d’un Bouteflika marionnette entre les mains des généraux, joue cyniquement pour empêcher toute critique de son pouvoir absolu et corrompu. La France veut la liberté en Syrie, salue la Tunisie, la Libye ou l’Egypte débarrassées de leurs dictateurs. Mais Hollande n’a pas eu un mot pour condamner l’étouffoir algérien, un système répressif imposé par une sécurité militaire omniprésente et une caste enrichie par une rente pétrolière dont le peuple n’a jamais vu un dinar.

La France veut la démocratie partout, mais pas en Algérie.


Nombre de lectures: 1949 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>