DzActiviste.info Publié le dim 3 Nov 2013

Hollande va finir par envahir le Niger pour gratter quelques points de popularité

Partager

Alors que certains s’interrogent sur les éventuelles tractations que le gouvernement français et Areva auraient pu mener afin de libérer les salariés du géant du nucléaire français, peu de journaux font le lien avec les négociations actuelles entre le groupe et le gouvernement nigérien en vue de revoir les contrats et les retombées financières de l’exploitation d’uranium.

Et pourtant, pas besoin d’être conspirationniste, pour estimer que les deux affaires sont liées … d’autant plus que les dates correspondent on ne peut mieux.

A lire la suite long article mais trés éclairant pour ce qui se déroule tout prés de chez nous

Mali : le récit et les questions après l’assassinat des journalistes français

Bamako

• Que s’est-il passé samedi à Kidal?

Samedi matin, Ghislaine Dupont et Claude Verlon se rendent à Kidal au domicile d’Ambeiri Ag Rhissa, un cadre du groupe rebelle touareg MNLA (Mouvement national de la libération de l’Azawad) pour l’interviewer. Ils se déplacent en voiture, accompagnés de leur fixeur-chauffeur. Ambeiri Ag Rhissa, le responsable du MNLA qui a vu les journalistes être capturés.

Une fois l’interview achevée, les deux journalistes sortent et s’apprêtent à remonter dans leur voiture. Il est 13h15 (14h15 à Paris). C’est à ce moment que surgissent plusieurs hommes, qui les attendaient devant la maison du chef rebelle. Les ravisseurs étaient alors au nombre de trois, selon la version rapportée par le MNLA. D’autres sources parlent de quatre personnes. En tamashek, la langue touareg, les ravisseurs intiment l’ordre à Ambeiri Ag Rhissa de rester chez lui. Le fixeur, une arme braquée sur lui, est couché au sol sur le ventre. Les ravisseurs ligotent ou menottent alors les deux journalistes et les forcent à monter dans leur voiture.

lire la suite de l’article et surtout les commentaires d’internautes sur le site du Figaro


Nombre de lectures: 281 Views
Embed This