DzActiviste.info Publié le sam 15 Mar 2014

ICONE DE LA CHANSON KABYLE: Cherifa s’est éteinte à l’âge de 88 ans

Partager

ICONE DE LA CHANSON KABYLE: Cherifa s’est éteinte à l’âge de 88 ans

La diva de la chanson kabyle s’en est allée dans la discrétion après avoir marqué de sa voix haute et cristalline et par l’audace de ses textes la chanson kabyle, avec Hanifa dont elle était proche, une des égéries les plus emblématiques. Cherifa, de son vrai nom Bouchemlala Ouerdia est née le 9 janvier 1926 dans le hameau d’Ait Hella de la commune d’Ilmayen, ( Haut Sétifois ) Belle et d’allure altière, Cherifa est très tôt orpheline de père. Abandonnée par le sort, condamnée par des traditions sans concessions, elle quitte son village à l'âge de 18 ans et mène une vie d'errance pendant quelques années. Elle prendra sa revanche par la chanson qui l’émancipera en tant que femme avant de la poser comme repère d’une société qui en fera un des ses symboles de sa construction identitaire et de son immersion dans la modernité. Bqa ala xir ay Aqbu ( adieu Akbou) ou cqani medden ma nan ( peu m’importe le ragot ), seront autant de défis qu’elle renverra avec talent et fougue à un rigorisme bigot. La jeunesse kabyle a rencontré Chérifa comme d’autres ont embrassé les fleurs du mal: avec passion et vénération. Absente de la vie publique depuis 25 ans, elle fait une dernière réapparition dans un gala de solidarité collectif au zénith de Paris (ci-dessous) à l’âge de 75 ans, le public lui fait un triomphe. Retirée dans son village, elle s’est éteinte parmi ceux qu’elle a bousculés et aidés à se libérer ce jeudi à l’âge de 88 ans.


Nombre de lectures: 170 Views
Embed This