DzActiviste.info Publié le lun 23 Juin 2014

Il n’est point interdit d’en rêver

Partager

2388324541_1On nous permet difficilement de vivre ailleurs chez les riches. Et par ici, il n’y a pas tellement de vie, et cela nous pollue l’existence.

J’ai donc connu deux mondes, et revenu à l’originel, je m’y sens depuis si longtemps mal à l’aise. J’ai l’impression de les avoir les deux mal abordé…Et ni là, ni là bas, je ne m’étais soucié de ma personne, me faire, croire à la vie et me construire. J’avais fais aveuglément confiance à tous sans distinguer les mal -intentionnés des autres, ce sont les défauts de tant naïves jeunesses. Et comme je ne suis pas de famille aisée, j’aurai du faire plus attention à moi car je ne devais compter que sur moi. Je l’ai peut être fait aux débuts avant de craquer et c’était impossible d’en revenir. Pourtant Ailleurs, malgré les galères, il y avait des moments d’amour, de bonheur et de grandes libertés chez les tolérants enfants du monde. J’ai toujours enragé des interdits en ma société originelle, nous sommes toujours maîtres pour dresser des obstacles devant les autres, ce dont ne cessent jamais les jeunes de se plaindre.

Pourtant le pays est grand, beau et ensoleillé. J’enviais tant les pieds noirs de l’avoir tant aimé mon pays ; ils savaient y vivre, y mettre de l’ambiance, le construire aussi. Ils en avaient fait leur pays en oubliant notre existence.

Ah ! S’ils avaient été moins égoïstes, moins voraces, il n’y aurait pas eu de séparation dans les violences avec eux. Ah ! S’ils avaient accordé les mêmes droits à tous, on en aurait tous bénéficié de ses ressources et on aurait fait ensemble une puissance émergente depuis déjà des lustres…L’Algérie indépendante doit tendre sa main à tous, à tous ses enfants. Et pourquoi aujourd’hui ne pas prendre le meilleur du passé et construire tous ensemble ce pays ? Et dans cette nouvelle Algérie il y aura tout un mélange, il y aura l’ici et le là bas ensemble.

On enseignera toutes les langues. On accueillera tout le monde. Il y aura toutes les libertés de conscience de religion. Il y aura beaucoup de tolérance et de bonheur. N’est ce point les désirs de beaucoup d’ici et de là bas ?

Alors pourquoi ne pas libérer le plus tôt possible tous les êtres…

Amokrane Nourdine


Nombre de lectures: 440 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>