IL Y A QATAR ET QATAR ! LE SOURIRE DE MOHAMED EL ADJAMI

Partager

MOHAMED crie tes quinze ans À la face des despotes Ces barils croupiers Ces miasmes de crottes Tu es libre EL AJAMI Même s’ils ont mis les menottes Ton poème insoumis Est bannière libre qui flotte Elle contient une braise Qui sommeille sous trônes Que vents ne taisent Et que révolte éperonne Prend mes vers à la parade Et ramasse-les sur tes joues C’est une bise camarade À toi honneur debout Prend tous tes poèmes Et tresse-nous chemin Pour que nos voix s’aiment Et pétrissent demain Le (…)


NOVEMBRE – DECEMBRE 2012 – MAGHREB ET MACHREQ EN ÉBULLITION


Nombre de lectures: 227 Views
Embed This