DzActiviste.info Publié le mar 19 Mar 2013

ILS ONT TENTÉ DE TENIR UN SECOND SIT-IN HIER À ALGER. 25 jeunes du pré-emploi interpellés

Partager

Photo archive Alger

Photo archive Alger

Ayant mal pris leur interpellation musclée avant-hier, les jeunes du pré-emploi et du filet social ont tenté de revenir à la charge hier matin. Ils ont convenu de tenir un rassemblement devant la Maison de la presse Tahar Djaout, à Alger.

Mais le scénario de la veille s’est reproduit une fois de plus puisque la quarantaine de syndicalistes audacieux de la Commission nationale du pré-emploi et du filet social agissant sous la bannière du Snapap (aile Malaoui) n’ont pas eu suffisamment de temps pour exprimer publiquement leurs revendications. Juste quelques minutes, le temps que les agents de police les «encerclent» et les mettent en sandwich pour embarquer une bonne moitié d’entre eux dans leurs fourgons pour leur acheminement dans des commissariats.

Selon Habib Ahmed, coordinateur de la commission au niveau de la wilaya de M’sila, près de 25 de ses camarades ont été embarqués. Notre interlocuteur ne manquera pas de signifier la détermination de ses collègues des deux dispositifs de la «honte» comme il qualifie le pré-emploi et le filet social, à aller au bout. «Ce ne sont pas ces interpellations musclées qui nous feront fléchir et encore moins les propos blessants qui nous sont servis dans les commissariats. «Nous sommes tantôt traités de terroristes, tantôt d’agir pour des agendas étrangers», témoigne Habib Ahmed, regrettant que ses collègues femmes ne soient pas épargnées par ces «propos injurieux» Par cette action, les jeunes exerçant dans le cadre du double dispositif du pré-emploi et du filet social veulent dénoncer le calvaire de cet «emploi». Un pur euphémisme, selon Idris Mekidèche, le chargé de la communication au sein de la commission de la corporation, pour désigner, à ses yeux, un «esclavagisme des temps modernes». Ce pourquoi, notre interlocuteur exige, au nom de cette double corporation, sa suppression pure et simple avec le préalable de leur intégration sans aucune condition, la comptabilisation des années d’exercice dans l’expérience professionnelle et le calcul de la retraite.

M. K. Le Soir d’Algérie
19 mars 2013


Nombre de lectures: 1169 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>