DzActiviste.info Publié le ven 25 Jan 2013

In Amenas : encore un coup bas de la bande des tagarins

Partager

par Ahmed Benhada.

« l’homme qui ne craint pas la vérité, n’a rien à craindre du mensonge ».
T.C./1837.

Après tant d’années, tant de décennies de mensonges, de souffrance, de larmes, et de sang, certains d’entre nous feignent d’ignorer l’identité des responsables de notre tragédie. Bien sûr, je n’accuse pas le petit peuple auquel j’appartiens. Que peut-il faire, qu’il n’a déjà fait…!?

La facture qu’il a payée lui a été très lourde, elle s’élève à 200.000 morts, 20.000 disparus, 120 jeunes kabyles assassinés et ses meilleurs enfants parmi les penseurs, les hommes de sciences et les intellos ont été exterminés par la bande des tagarins. Que ceux qui doutent encore, se remémorent Boudiaf, Djaout, Boukhobza, Lyabes, Hachani, Belkhenchir, Matoub, Bentalha, Rais, les jeunes scouts, les jeunes kabyles, les jeunes de Bab el Oued, et d’autres encore, tous des innocents…

L’opération de In Amenas, c’est un coup fourré sorti tout droit des caves nauséabondes des tagarins, que certains analystes et commentateurs à la plume fourchue essaient de nous faire passer pour un complot de l’internationale intégriste. Alors que d’autres plumes du même genre, mais à la culture anachronique des plus démodées patinent à nous faire croire à une main étrangère du type ‘conspiration impérialiste’ des années 1960/1970, du temps du potentat Boukharouba.

Rappelons nous tous les mensonges et les crimes de cette bande de desperados depuis le 19 Mars 1962 et bien avant. Abane tombé au champ d’honneur, Khemisti meurtre de droit commun, Khider règlement de compte, Krim espionnage, Boudiaf acte isolé, Kasdi Merbah acte terroriste, Hachani règlement de compte Benhamouda acte terroriste, Djaout le glaive des laïcs, Mekbel le sage des athées, Matoub la voix puis la voie des révoltés, et la liste est longue…
Rappelons nous l’affaire du cap Sigli, l’affaire de l’airbus d’Air France, les moines de tibhirine, l’affaire du métro parisien, et encore, et toujours…

Qui est derrière toutes ces affaires scabreuses…? Sans nul doute c’est la bande des tagarins.
Il n’y a pas de doute là-dessus, l’opération de In Amenas est un coup de la bande de truands des tagarins avec la complicité de leurs maîtres de la matrice de la finance internationale. Cette matrice est constituée des USA, de la Grande Bretagne, de la France et bien sur d’Israël.
La clique des tagarins exécute au doigt et à l’œil les ordres venants de ses suzerains d’outre mer, tout en nous racontant ses bobards relatifs à la dignité et au nif des algériens. Mais
pourquoi donc…? Nous avons tous la bonne réponse, nos maîtres décideurs traînent un lourd passif historique, humanitaire et financier vis-à-vis de leur patrie et de leur nation, et tout cela est consigné dans des dossiers très lourds auprès des maîtres de ce monde. Khaled Nezzar en sait quelque chose, il a déjà eu un avant goût de ce que pourraient être les conséquences en cas de non fidélité envers ses maîtres.

Le pseudo mouvement terroriste est géré au niveau mondial par les USA et leur puissant allié Israël, au niveau du Maghreb la bande des tagarins assure la sous traitance avec la bénédiction des stratèges d’outre mer qui ont des intérêts énormes à faire valoir dans cette région du monde. Les monarchies du golfe sont là pour le soutien financier, l’information et l’action psychologique.
Remarquons l’alignement des USA, de la France, de la Grande Bretagne et d’Israël sur la stratégie suivie par la bande des tagarins, alors que le Japon n’a pas apprécié les mesures adoptées par nos responsables, par le fait que ce pays (le Japon) n’aurait droit qu’à des broutilles comme part du gâteau. La bande des tagarins pour services rendus aura droit aux prolongations pour organiser des élections sur mesure pour Avril 2014, en attendant de se retrouver un jour devant les juges de la Haye qui vont expédier ces malfrats
devant une justice beaucoup plus juste celle du bon Dieu.

Mes frères, ne nous attardons pas sur le volet technique de cette opération, il n’a aucune espèce de valeur stratégique pour la bonne raison que cette trahison est voulue par nos maîtres, planifiée et exécutée par eux même au profit des puissances qui les sponsorisent. Comme dit le vieux adage bien connu chez nous « le traître est de notre maison », «khaine eddar ».

Cette bande de criminels a un lourd passif :
1. Historique : ceux sont d’anciens caporaux de l’armée coloniale et des traîtres à la solde de la DST qui ont été ventilés par le Capitaine Paul Alain Léger et les services spéciaux français, et cela au cours de la première et surtout de la deuxième bleuite pour casser la révolution et assassiner les braves de l’ALN, tout ça est consigné au niveau de la DST au cas ou tonton en aurait besoin.
2. Humanitaire : ces gens ont assassiné en direct à la télévision le président Boudiaf avec la bénédiction de la France socialiste et de son conseiller spécial le sioniste Jacques Attali agent du Mossad.
Ils ont exterminé 200.000 victimes innocentes, causé la disparition de 20.000 citoyens. Ils ont éliminé les meilleurs enfants d’Algérie parmi les penseurs, les hommes de sciences et les intellos. Ils ont promu le commerce de la drogue, et les trafics de tout genre…
3. Financier : ils ont volé et détourné des centaines de milliards de dollars, ils se sont accaparés les meilleures terres agricoles, ils ont vendu les champs pétroliers et gaziers. En 1992, Boudiaf avait déclaré plus de 65 milliards de dollars détournés par ces charognards, et maintenant combien. Tout ce trésor volé est déposé au niveau des banques des maîtres chanteurs que vous savez.

Néanmoins, notre incrédulité à saisir la vérité à notre portée et en faire le bien au profit de toute la nation, tout en évitant le questionnement inutile me rappelle ce verset du noble Coran qui s’adresse aux fils d’Israël égarés :
« Et vous dites : O Moise, nous ne te croirons qu’après avoir vu Dieu clairement… Alors la foudre vous saisit tandis que vous regardiez ». (Verset 55/ Sourate Al bakara).

Quand allons-nous enfin croire que cette bande de malfrats est le seul et unique danger pour la nation, les chasser pour toujours du pouvoir et du pays, et vivre dignes et fiers de nous même devant Dieu et devant ceux qui se sont sacrifiés pour nous. Devrions nous faire comme les fils d’Israël, ou alors nous devons nous armer de volonté, de courage, nous unir sans distinction de couleur politique ou ethnique et ainsi changer notre situation, ensuite avec l’aide de Dieu nous triompherons du mal et de toutes les injustices que nous
endurons depuis bien longtemps.

A bon entendeur salut.
Signé : Ahmed Benhada.


Nombre de lectures: 207 Views
Embed This