DzActiviste.info Publié le mar 3 Fév 2015

In Salah: Des manifestants encerclent le champ de gaz de schiste pendant quelques heures, en chantant !!!

Partager

10897465_866543136702597_866538166703094_54395_1028_bLes opposants au gaz de schiste s’impatientent à In Salah. Ils ont tenté ce mardi de vérifier par eux-mêmes si la phase de fracturation hydraulique a commencé ou pas au niveau du site de Dar Lahmar, à une trentaine de kilomètres au nord de la ville.

Le mouvement populaire de protestations d’In Salah attendait depuis hier la validation de la liste de la commission de suivi de la non fracturation par les autorités, représentées par Moulay Abdelkader, le chef de daïra. La décision n’ayant pas été rendue publique, quelque 260 jeunes de la ville se sont rendus au fameux puit pilote, AHT1 H1, à une trentaine de kilomètres de la ville ou ils sont restés des heures durant observer les opérations en cours. Les jeunes ont pris des vidéos et des photos du puit, interrogeant les foreurs de l’ENTP sui auraient déclaré « n’avoir reçu aucun ordre de cesser les travaux de forage au niveau du champs ».

Selon des témoignages concordants, les manifestants ont été rattrapés par le chef de daïra, fou furieux de les voir sur les lieux entrain d’arrêter les groupes électrogènes servant à alimenter le site. Accompagné par des éléments de la gendarmerie, ce dernier les a sommés de quitter le champ au risque de se voir arrêter.

Les manifestants sont rentres au crépuscule à Sahat Somoud pour raconter leur périple à Dar Lahmar. Mohamed Azzaoui, membre du groupe des 22 a affirmé en plénière que « les tergiversations des autorités qui atermoient les prises de décisions claires et concrètes font que les plus jeunes sortent de leurs gonds après autant de patience ».

Il a par ailleurs exhorté les autorités à faire preuve de responsabilité et « permettre l’application à la lettre des directives du Président de la République concernant l’arrêt des travaux à la phase d’exploration que nous interprétons comme étant un refus de la fracturation pour l’heure ».

Les jeunes eux, ont en tout cas promis, en chantant, de revenir le lendemain si jamais la décision d’arrêter les travaux n’arrivait pas. Rappelons enfin, que le site pétrolier de Dar Lahmar fait partie du Bassin de l’Ahnet, et qu’il compte pour le moment deux puits horizontaux d’exploration lancés dans ce site ou était également prévu un puits vertical d’écho.

Les anti-schiste en sit-in permanent à Ouargla

Pendant ce temps, les anti-schistes de Ouargla tiennent depuis deux jours un sit-in permanent à la place de la Rose de sable baptisée Sahat Echaab. Un exposé du Pr Segni Laadjal, enseignant à l’université de Ouargla est présenté en soirée pour donner un récapitulatif sur les résultats des dernières études concernant les dangers du gaz de schiste.

Houria Alioua
El Watan 03 02 2015


Nombre de lectures: 1070 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>