DzActiviste.info Publié le ven 19 Juil 2013

Incendie au marché de Tamanrasset : Plus de 500 boutiques ravagées par les flammes

Partager

tam2_1678739_465x348Le marché de l’Assihar, situé à Guetaa El Oued, un quartier de la ville de Tamanrasset, a été entièrement détruit un important incendie qui s’est déclaré, hier jeudi vers 21h30.

Peu après la rupture de jeûne, la population de l’Ahaggar a du assister impuissante à la destruction de la fameuse braderie de l’Assihar, où se déroule annuellement la foire des Touareg. Selon les informations recueillies sur place, le nombre de boutiques ravagées par les flammes oscille entre 500 et 540.

Une source auprès de la direction du commerce fait état de « 460 magasins tout activité confondue, inscrits officiellement au centre des registres de commerce. Cependant il va falloir qu’on procède au recensement de tous les sinistrés pour pouvoir évaluer les pertes ».

Ce qu’il faut retenir pour le moment, est que le premier bilan du sinistre renseigne sur l’ampleur des dégâts. Même si les chiffres sur les pertes matérielles ne sont pas encore exhaustifs, le constat que nous avons difficilement conclu sur place montre néanmoins l’importance des dommages occasionnés par l’incendie.

Les boutiques et les stands, gérés pour la majorité par des ressortissants subsahariens, ne sont qu’un tas de cendre. Les éléments de l’unité principale de la protection civile renforcés par ceux du poste avancé du même corps, dépêchés sur les lieux, ont réussi à éviter la propagation des flammes vers les structures adjacentes, à savoir le bureau de poste et les sièges de l’agence locale de l’Ansej et de la direction de zone de l’ADE.

Fort heureusement aucune perte humaines n’a été signalée, hormis les quelques victimes qui, incommodée par la fumée, ont été transportées à l’établissement public hospitalier d’Amechouen, situé à quelques encablures de l’endroit du sinistre.

Evoquant les causes de l’incendie, certains témoins disent que le feu serait parti d’un court-circuit déclaré dans un magasin d’habillement à côté duquel se trouvent des magasins de matelas. Tandis que d’autres soutiennent que le l’incendie se serait déclaré suite à l’explosion d’une bonbonne de gaz.

Les premiers éléments de l’enquête diligentée par les services de sécurité seraient de nature à privilégier un acte criminel, en raison des tensions qui enveniment les relations entre les subsahariens et les gérants du marché.

Ravah Ighil
El Watan 19 07 2013


Nombre de lectures: 766 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>