DzActiviste.info Publié le dim 2 Déc 2012

Injustice et abus d’autorité notoire!

Partager
Les examens de nos modules ont été refait par le comité ad hoc ;
Les notes ont été modifiées pour un grand nombre d’étudiants ;
Les délibérations ont eu lieu en notre absence et celle de la majorité des enseignants.
Le PV ayant repris les notes modifiées n’a pas été rendu public comme le stipule la réglementation
Les PV de délibération portent la seule signature du Directeur de l’établissement.
Profitant de la gestion médiocre et de l’impuissance de l’administration, les quelques étudiants non repêchés ont de nouveau fermé l’école et demandent cette fois ci la levée des notes éliminatoires et la baisse de la note de rachat.
Face à l’incapacité de gérer cette crise dont il est le seul responsable, le directeur choisi la solution de l’oppression à l’égard des enseignants réfractaires qui prônent la hausse du niveau de l’université algérienne.
En effet, en réaction à cette situation de blocage, il a gratifié d’un blâme avec copie dans le dossier administratif les enseignants qui ont refusé de participer à cette session supplémentaire non règlementaire.
Deux enseignantes des plus anciennes de l’école vont être traduites en commission paritaire. Ces enseignantes de 31 ans et 35 ans d’ancienneté sont restées en poste pendant les années les plus sombres de notre pays et n’ont jamais failli aux différentes tâches qu’elles ont assumées durant leur carrière.
Nous dénonçons fermement cette violation de la réglementation et cet abus d’autorité de la part du Directeur qui encourage le laxisme et le populisme dans la gestion de l’École et utilise la menace et l’arbitraire comme seule réponse contre tous ceux qui s’y opposent.
Le collectif des enseignants de l’ENSV





Nombre de lectures: 328 Views
Embed This