DzActiviste.info Publié le jeu 17 Jan 2013

Interview Roland Diagne, « Sarkozy n’a rien fait pour les sans-papiers »

Partager

Par SAMY IRIS

Roland Diagne

Roland Diagne

Depuis 1996, le comité des sans-papiers CSP59, manifeste tous les mercredis soirs à Lille. Première revendication : régulariser tous les sans-papiers. Avec la présidentielle, leur regard est tourné vers tous les candidats. Un peu plus vers la gauche.

Roland Diagne, est Professeur d’histoire et de géographie à lille

Pourquoi ​les choses ont-elles autant de mal à bouger selon vous ?
Parce que le travail non déclaré est un formidable outil pour les patrons, qui en tirent profit. Non seulement ça leur permet de payer les sans-papiers au lance-pierre, mais aussi parfois de refuser de les payer après les avoir utilisés. L’État a décidé d’une nouvelle taxe de 110 euros pour chaque demande de sans-papiers sans garantie de remboursement si la demande n’aboutit pas. Avec 400 000 sans papiers en France, faites le calcul ! Les sans-papiers deviennent une vache à lait pour payer le déficit de la dette publique !

Est-ce que vous avez déjà reçu un soutien politique de la part d’élus locaux?
Oui, la maire de Lille Martine Aubry a clairement parlé de la régularisation des sans-papiers pendant la primaire socialiste. Et nous sommes dans un projet de parrainage républicain avec la mairie, le Conseil régional et le Conseil général.

Comment comptez-vous intervenir dans la campagne ?
Nous interpellons tous les candidats et nous écouterons tous les engagements qu’ils prendront. Nous ne sommes pas là pour choisir un candidat au lieu d’un autre. Nous prévoyons de manifester à chaque meeting, sauf bien entendu celui du Front National.« Le Front National, c’est honteux que notre pays reconnaisse un tel parti »

Pourquoi manifestez-vous avec les sans-papiers ?
J’ai rencontré le CSP59 pour mon mémoire et j’ai commencé à marcher avec eux, à donner des tracts, à chanter. L’ambiance du comité et la chaleur humaine qu’ils dégagent malgré leur condition donnent envie de manifester et d’être présent avec eux.

Y a-t-il eu des réformes qui ont changé la situation des sans-papiers ces dernières années ?
Ce n’est pas parce qu’il y a une petite réforme sur un problème qui est mondial que ça va changer radicalement. Les gens attendent de vrais changements et pas des petites réformes apparaissant comme illusoires.

Croyez​-vous qu’un parti politique est plus concerné qu’un autre par la cause des sans-papiers ?
Le parti communiste est pour moi le plus apte à les représenter. Il est davantage présent là où il y a de la précarité, des conditions de vie difficiles, de réelles injustices.« Je n’ai jamais pris connaissance d’un projet de la gauche socialiste qui apporterait un changement assez profond pour changer la situation »


Nombre de lectures: 1885 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>