DzActiviste.info Publié le mar 20 Mar 2012

Je suis en colère que le coup d’état de janvier 1992 n’a pas servi de leçon.

Partager

Je suis en colère que le coup d’état de janvier 1992 n’a pas servi de leçon. Et que l’on continue à entendre et lire les mêmes mensonges sur les responsables et les coupables.

Je suis en colère quand j’entends ou je lis, un intellectuel ou un responsable du drame algérien nous dire qu’on ne peut remettre en cause le régime : « personne n’a envie d’ouvrir à nouveau une page sanglante ». Que je sache, dans les autres pays qui ont connu la même « page sanglante », l’Argentine, l’Afrique du sud… etc. y’a t-il eu un danger quelconque pour rétablir la vérité et instaurer la justice ? Il n’y a qu’en Algérie que ce genre de réflexion existe ! Pourquoi ?

Je suis en colère contre l’injustice, l’amnésie et la loi du plus fort, on nous dit que c’est possible de tourner une page sanglante de l’histoire de l’Algérie sans connaître le coupable, le responsable, la victime et le bourreau. On nous dit que les coupables sont connus ! Qui les a désigné ? Dans quel tribunal ? Par quelle justice ? Et par quelle autorité ?

De qui se moque-t-on ?

Je suis en colère quand on me dit que l’on peut vivre en paix, après avoir exterminé 300 000 algériens, enlever 20.000 autres, envoyé en exile plus de 500.000 algériens… le malheur de notre nation réside dans l’impunité qui sévit et dans l’inconscience et la démission des consciences.

Je suis en colère parce qu’au nom de quelques généraux criminels, le programme de la désintégration de la nation algérienne est en marche, négligeant toujours les souffrances du peuple, préférant l’impunité, alimentée par le recours à la répression. Or la solution la plus adéquate reste l’instauration d’un État de droit où le citoyen est au centre de la république.

Je suis en colère parce que les discours politiques nous polluent : on nous dit qu’aujourd’hui : « les élections législatives sont un moyen de changement soft » ! Mais le « mille est une » élections déjà dépensées, c’était quoi ? Combien de milliards de dollars évaporés dans les banques étrangères ? Quel rôle le DRS va jouer dans ce « paradis démocratique » ?

Habib Souaidia le 20 03 2012

https://www.facebook.com/profile.php?id=100001923837571


Nombre de lectures: 701 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>