DzActiviste.info Publié le jeu 18 Juil 2013

La bureaucratie freine le développement de la recherche scientifique en Algérie

Partager
Le cerveau ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. Les idées sont comme des êtres vivants. Elles naissent, elles croissent, elles prolifèrent, elles sont confrontées à d’autres idées et elles finissent par mourir(1).
La science est appelée, par sa nature même, à alléger la peine des hommes, à leur rendre la vie plus heureuse, à contribuer à l’avènement d’une société meilleure et plus juste qui exige un grand effort des intellectuels. L’histoire contemporaine nous a montré que le désespoir, en particulier celui des deux guerres mondiales, a motivé la science. En Algérie, dans le cadre des projets nationaux de recherche (PNR) des laboratoires de recherche des universités, la recherche scientifique est diligentée par la DGRSDT, la Direction de la recherche scientifique et du développement technologique.


Nombre de lectures: 285 Views
Embed This