DzActiviste.info Publié le sam 8 Déc 2012

La capture de Mostefa Ben Boulaïd

Partager

Le 15 février 1955, l’un des principaux chefs de la rébellion dans l’Aurès a été arrêté à la frontière tuniso-libyenne par des éléments français. Il s’agit de l’un des six organisateurs du 1er novembre 1954: Mostefa Ben Boulaïd! Pour la D.S.T., qui a pris en charge le chef Aurèsien, la prise est de taille. Pour Soustelle, cette capture va être d’une importance extrême. Il va enfin pouvoir avoir le contact direct avec l’un des chefs de la rébellion, savoir ce qui les guide, ce qui soutient le mouvement, quel a été le détonateur de la révolution.1

Retoure en arrière;

C’est le 23 janvier 1955 que Mostefa Ben Boulaïd quitte El-Hara2 en direction du Sud-Est, dans un long périple vers l’Orient. Il doit rejoindre la Tripolitaine.

Depuis le début de la guerre de nombreux volontaires on étaient refoulés pour manque d’armes, des armes qui n’arrivent pas, pourtant promis à flot par les égyptiens une fois le défie de la lutte armée relever.

Lire la suite…


Article original rédigé par aziz3d et publié sur Guerre d’Algérie
Reproduction interdite sans autorisation


Nombre de lectures: 396 Views
Embed This