DzActiviste.info Publié le mer 3 Avr 2013

La chronique du jour : Quand le pouvoir oublie ses régions.

Partager

Par Mahmoud Hammana

2736« Bordj Baji Mokhtar, cette contrée oubliée », titre « le Temps d’Algérie »dans son édition d’aujourd’hui,03 avril 2013.

Cette vérité qu’on a longtemps éludée et sur laquelle le journal vient de lever le voile est un autre aveu de ce que furent les rapports entre le pouvoir et l’indigénat dans cette région.Après cinquante ans on se rappelle enfin du sud et de ses contrées oubliées mais pas de son pétrole et de ses richesses évidemment.
L e sud au fait n’a pas été oublié puisqu’il continua de servir de champ d’expériences nucléaires et chimiques jusqu’à la fin de 1978 aux profits du colonisateur sensé etre l’ennemi de la nation ne serait-ce qu’au sens de l’hymne national alors que les slogans scandant la souveraineté nationale chère à une certaine république ne tarrirent jamais pour etre ensuite érigé en camps de concentration peuplé par »ces obscurantistes religieux qui menacent la république et les libertés ».

Pourtant,c’est ce meme système qui brada le pays à l’ancien colonisateur au lendemain de « l’indépendance »qui s’est inscrit dans la logique du colonisateur en le peuplant de bagnes.Ce choix dicté par les impératifs sécuritaires du contexte né de la situation de l’après 11 janvier 1992 est perçcu comme une autre insulte par une population abandonnée à son sort et qui subit une succession de chatiements collectifs injustifiés et injustifiables de part et d’autre qui vont du colonisateur qui en fit un territoire militaire ou il n’était pas possible de partager le mode de vie du nord à ahmed Ouyahia qui puisa dans les fonds réservés au développement du sud pour indemniser les familles victimes du terrorisme,comme si cette région était responsable des malheurs qui se sont abattus sur les familles algériennes du fait de la mafia au pouvoir, jugeant que tous ces malheurs ne suffisaient pas.

C’est seulement dans cet esprit que l’on se rappelle du sud mais pas lorsqu’il s’agit d’infrstructures , de développement et d’équilibre régional.Et c’est dans cet esprit également que les jeunes sudistes manifestent pour rappeler leur statut de citoyens à qui veut les entendre et non en tant que séparatistes comme il sied à certaines plumes stipendiées et mercenaires aux ordres de la tyrannie de les qualifier.


Nombre de lectures: 906 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>