DzActiviste.info Publié le jeu 27 Sep 2012

La communauté tunisienne en France appelle à un rassemblement de soutien à la jeune femme violée et accusée d’atteinte à la pudeur

Partager

La victime d’un viol désignée coupable
Durant la nuit du 3 au 4 septembre 2012, une femme a été violée à Ain Zaghouan en Tunisie par deux policiers avec la complicité d’un troisième policier qui s’est chargé d’éloigner son compagnon et de lui usurper de l’argent.
Lors d’une conférence de presse le porte parole du Ministère de l’intérieur, Khaled Tarrouch déclare que la victime a été surprise par les policiers dans une situation indécente, justifiant ainsi le crime commis par les forces l’ordre. Un juge d

’instruction a d’ailleurs convoqué la victime pour atteinte à la pudeur.
Nous, Tunisiennes et Tunisiens en France :
Nous sommes profondément choqué(e)s et indigné(e)s par cet acte de barbarie.
Nous sommes outré(e)s par le traitement réservé aux victimes du viol. Ni le ministère des droits de l’Homme ni le ministère de la femme n’ont songé aux droits de la victime et sa prise en charge morale et physique.
Nous condamnons avec virulence l’accusation portée à la victime qui a comparus le 26 septembre devant la justice pour atteinte à la pudeur.
Nous rappelons que le combat des femmes tunisiennes pour les droits et l’égalité s’inscrit dans la lutte pour la liberté et la dignité et constituent des objectifs de la révolution.
Nous dénonçons fermement les propos misogynes du porte parole du ministère de l’intérieur et l’attitude du gouvernement irresponsable et complice.
Nous sommes déterminés à combattre l’utilisation du viol comme arme pour assujettir les femmes.
Nous réaffirmons notre attachements aux principes de la révolution tunisienne contre l’humiliation, la misère et pour la dignité et l’égalité.
Nous déclarons notre solidarité inconditionnelle avec la victime du viol et de l’injustice
Nous appelons à :
Rassemblement lundi 1er octobre 2012 à 19h
Fontaine des Innocents
Métro/RER Châtelet les Halles

Non au viol, Non au viol politique, Pour une politique et des lois fermes qui protègent les femmes victimes de violence


Nombre de lectures: 205 Views
Embed This