DzActiviste.info Publié le jeu 11 Avr 2013

La Constitution, selon Djelloul

Partager
Article 1.
Le peuple est souverain, libre et indépendant, il choisit et élit ses représentants selon des modalités démocratiques définies par l’article 12, sauf dans le cas où Djelloul n’est pas d’accord, suivant l’alinéa 1.
Alinéa 1. Djelloul est souverain, libre et indépendant, il choisit et élit son peuple selon des modalités démocratiques, y compris quand Djelloul n’est pas là pour le faire.  
-Article 2.
Un ensemble de contre-pouvoirs est installé pour consolider l’édifice démocratique, tel que défini par l’article 1 et son alinéa 1. Ces contre-pouvoirs sont l’Exécutif, le législatif avec ses trois chambres, basse, haute et moyenne, ainsi que la justice, indépendante des trois autres pouvoirs. La règle d’organisation des pouvoirs est définie par l’article 3.
-Article 3.
Les contre-pouvoirs définis par l’article 2 sont effectifs à l’adoption de la Constitution, sauf dans le cas où Djelloul décide de ne pas aimer les contre-pouvoirs. Si Djelloul n’aime pas la Constitution, se référer à l’article 5.
-Article 4.
Dans le cas d’un litige constitutionnel ou institutionnel au sujet de la séparation des pouvoirs, se référer à l’alinéa 1.
-Article 5.
Djelloul aime son pays, Djelloul s’est battu pour son pays, Djelloul a une vision d’avenir, Djelloul aime Djelloul. Djelloul est bon, Djelloul sait ce qui est bon.
-Article 6.
Tous les Algériens et Algériennes sont égaux en droit, quels que soient leur race, religion et sexe. Pour les exceptions à cet article, voir alinéa 1 et surtout, l’article7.
-Article 7.
Ne sont pas éligibles à l’article 6, les Noirs, les chrétiens, les juifs et les hindouistes, et les femmes en général, exception faite de celles qui ont dépassé l’âge de 75 ans. Pour les exceptions à l’article 7 concernant les exceptions, voir l’article 8.
-Article 8.
Il n’y a pas d’exception à l’article 6, en dehors de la famille et des amis personnels de Djelloul. Pour toute contestation, se référer à l’article 5.
-Article 9.
L’islam est la religion d’Etat. Si un groupe, une personne ou un club de football contestent ces fondements, ils doivent se référer à l’article 1 en tenant compte de l’alinéa 1.
-Article 10.
Djelloul est le chef d’Etat, chef des armées, premier magistrat, premier imam, seul rédacteur en chef de l’ENTV, bâtisseur en chef et patron des services, des mairies et des parkings. Pour les autres catégories non prévues par la Constitution, se référer à l’article 11.
-Article 11.
Pour tout changement constitutionnel, se référer à l’article 4.
-Article 12.
Il n’y a pas d’article 12.

Chawki Amari Elwatan


Nombre de lectures: 246 Views
Embed This